[Railtrip] La France en slow motion

[Railtrip] La France en slow motion

Cette année-là, le trajet des vacances a pris une toute autre dimension. Il était l’objet même des vacances. Une inspiration fugace venue d’un simple tweet affublé de quatre photos, tombé par hasard dans mon fil d’actus. Coup de cœur virtuel immédiat. En quelques secondes, j’avais une certitude : ma transhumance estivale vers la Corse passerait par le Cévenol. Cette ligne de train mythique traverse à rythme lent le Massif central, avec en point d’orgue les discrètes gorges de l’Allier.
Très vite, la thématique s’imposait : 2019 sera l’année du train, avec une prédilection pour les lignes parmi les plus belles de France. Cette fois, ce sont les trajets qui m’ont imposé les villes étapes, et non l’inverse.

Belle des Alpes

Belle des Alpes

Ma ville idéale ressemble à l'exact contraire de la ville où j'habite. Tu veux de la nature, du patrimoine, des activités de plein air et un grand soleil ? Viens, je t'emmène quelque part dans les Alpes !

Un jardin Èzotique

Un jardin Èzotique

L’exotisme se trouve au bout de la ligne de bus 82. Il faut monter tout en haut du village pour admirer ce jardin remarquable qui offre, au-delà d’une luxuriante balade, l’un des plus beaux panoramas de la Riviera. Bienvenue au jardin exotique d’Eze.

Le jour où j’ai eu un coup de cœur pour Marseille

Le jour où j’ai eu un coup de cœur pour Marseille

Je me souviens, c’était le 20 juillet 2013. J’avais débarqué la veille à la gare Saint-Charles, profitant d’un déplacement professionnel au festival d’Avignon (mon rêve !) pour visiter cette ville qui me fascine depuis toujours. Le 20 juillet 2013, Marseille m’a ouvert son cœur. Une ville rebelle, créative, généreuse, parfois déroutante mais toujours attachante.

Barulade en Serrois

Barulade en Serrois

C’est l’histoire d’une double boucle qui traverse le Serrois dans toute sa diversité. 17 kilomètres seules au monde à travers des paysages sublimes. 17 kilomètres entre deux clues impressionnantes, à Serres d’abord, village perché sur son rocher de la Pignolette, à Sigottier ensuite, où dame Nature nous sort le grand jeu ! 17 kilomètres de dépaysement, entre laine mohair et ravins insolites. Bref, 17 kilomètres de « barulade » dans des décors sympas.

Et si vous n’avez toujours pas compris que cette rando est top, je vous offre 5 bonnes raisons pour vous convaincre. Non mais !

Entre Alpes et Provence, détours en Pays du Buëch

Entre Alpes et Provence, détours en Pays du Buëch

Les Pays du Buëch, c’est la Drôme provençale, les touristes et les oliviers en moins, les pommiers en plus ! C’est ce doux mélange de montagnes à taille humaine, de villages déjà provençaux et d’odeur de thym frais. Un lieu rêvé pour la rando.

[Briançon 2/2] Montée à Notre-Dame des Neiges

[Briançon 2/2] Montée à Notre-Dame des Neiges

Perchée sur son promontoire à 2292 mètres d’altitude, la chapelle Notre-Dame des Neiges est un joli but de promenade au départ de Briançon. Sportive, la promenade : 1150 mètres de montée sèche et quasi continue. Mais quelle satisfaction quand on arrive au sommet, avec une vue magnifique sur la vallée !