Saint-Véran, autant en emporte le temps

Saint-Véran, autant en emporte le temps

Du haut de ses 2040 mètres d’altitude, Saint-Véran picore les étoiles et aligne ses vieilles fustes au soleil étincelant du Queyras. Là-haut, tout semble suspendu : le village au ciel, mais surtout, surtout, le temps. XVIIe, XVIIIe, XIXe, XXe, XXIe, on ne sait plus vraiment à quel siècle on navigue lorsqu’on arpente la longue rue où se succèdent dans une douce harmonie les ancestrales façades de pierre et de bois. Aujourd’hui, c’est un voyage dans les temps anciens que je vous propose.

Ecrins d’argent

Ecrins d’argent

Au fond d’une vallée qu’on appelle Fournel, il était une vieille mine d’argent, ou plutôt de galène argentifère, qui marqua la vie de la commune qui lui dédia son nom, l’Argentière-la-Bessée. Si le bourg affalé le long de la Durance a longtemps vécu au rythme de la mine et de l’industrie, il est aujourd’hui entièrement dédié au tourisme et aux sports de montagne, grâce à son emplacement idéal à l’entrée du Parc national des Ecrins.

Belle des Alpes

Belle des Alpes

Ma ville idéale ressemble à l'exact contraire de la ville où j'habite. Tu veux de la nature, du patrimoine, des activités de plein air et un grand soleil ? Viens, je t'emmène quelque part dans les Alpes !

Barulade en Serrois

Barulade en Serrois

C’est l’histoire d’une double boucle qui traverse le Serrois dans toute sa diversité. 17 kilomètres seules au monde à travers des paysages sublimes. 17 kilomètres entre deux clues impressionnantes, à Serres d’abord, village perché sur son rocher de la Pignolette, à Sigottier ensuite, où dame Nature nous sort le grand jeu ! 17 kilomètres de dépaysement, entre laine mohair et ravins insolites. Bref, 17 kilomètres de « barulade » dans des décors sympas.

Et si vous n’avez toujours pas compris que cette rando est top, je vous offre 5 bonnes raisons pour vous convaincre. Non mais !

Entre Alpes et Provence, détours en Pays du Buëch

Entre Alpes et Provence, détours en Pays du Buëch

Les Pays du Buëch, c’est la Drôme provençale, les touristes et les oliviers en moins, les pommiers en plus ! C’est ce doux mélange de montagnes à taille humaine, de villages déjà provençaux et d’odeur de thym frais. Un lieu rêvé pour la rando.

On a pris notre pied et la mouche au Glandasse

On a pris notre pied et la mouche au Glandasse

C’est pas vraiment joli comme nom, le Glandasse, mais quand on y réfléchit, un mélange de « glander » et « godasse », c’est un message subliminal pour y faire une belle rando, vous ne trouvez pas ?

La croix de Justin, le Diois sur un balcon

La croix de Justin, le Diois sur un balcon

Bon, je vous le dis tout de suite, la croix de Justin n’est pas vraiment le point d’intérêt de la balade ! Son imposante dimension ne fait pas oublier son fer rouillé et ses quelques tags en guise de déco.

Non, le but de la balade, c’est profiter du superbe panorama que nous offre le petit espace aménagé au pied de ladite croix.

[Briançon 2/2] Montée à Notre-Dame des Neiges

[Briançon 2/2] Montée à Notre-Dame des Neiges

Perchée sur son promontoire à 2292 mètres d’altitude, la chapelle Notre-Dame des Neiges est un joli but de promenade au départ de Briançon. Sportive, la promenade : 1150 mètres de montée sèche et quasi continue. Mais quelle satisfaction quand on arrive au sommet, avec une vue magnifique sur la vallée !