On a pris notre pied et la mouche au Glandasse

On m’a vue dans le Vercors… Mais je n’ai pas sauté à l’élastique ! J’ai préféré partir à l’assaut de la grande muraille de Chine du Glandasse ! C’est pas vraiment joli comme nom, le Glandasse, mais quand on y réfléchit, un mélange de « glander » et « godasse », c’est un message subliminal pour y faire une belle rando, vous ne trouvez pas ?

010417_glandasse_1
Châtillon-en-Diois

D’abord, le Glandasse se mérite ! Sans voiture, nous avons opté pour le transport par car pour rallier Châtillon-en-Diois depuis Die. Le village est suffisamment bien desservi, on peut donc faire l’aller-retour au Glandasse dans les temps impartis.

Le thermomètre de Châtillon indique déjà 32 degrés. A 9h30 du matin ! Ca promet ! Fort heureusement, le chemin (le GR 91) s’engage rapidement dans une forêt. Les arbres ne nous quitteront que vers la fin de la montée, là où l’altitude nous donne un peu d’air frais.
On se dit à ce moment-là que la rando va être bien agréable à l’ombre des chênes. C’était sans compter…les mouches ! Des mouches partout, par dizaines, par centaines. Pas une pause sans que ces collants diptères ne tournent autour de nous. Un cauchemar ! On a donc dû attendre les derniers arbres, un peu plus en hauteur, pour recharger les batteries et prendre notre sandwich du midi.

010417_glandasse_3
Et oui, il y a un petit passage à travers cette muraille !

Les derniers hectomètres se font à découvert, et la grande muraille calcaire se dresse devant nous. De près, elle est encore plus impressionnante ! Une montée bien éprouvante sous la chaleur, mais la récompense est là à l’arrivée. Après 4 heures de montée, l’immense plateau sommital s’offre à nous, c’en est presque dépaysant. Nous sommes seules. On poursuit jusqu’à la cabane de Châtillon histoire de trouver un panorama vers l’autre côté du massif (de toute façon c’est tout plat ou presque) ! C’est beau !

010417_glandasse_4
Sur le plateau, vue côté Diois
010417_glandasse_5
La cabane de Châtillon
010417_glandasse_6
Sur le plateau, vue côté Archiane

 

On en profite une heure puis retour à la réalité ; il est 14h30, notre bus retour est à 16h30, va pas falloir traîner en route ! C’est parti pour une descente effrénée, entrecoupées de pauses « pansements » (j’avais les pieds en sang à cause de mes ampoules). Bref, pas le temps de visiter Châtillon-en-Diois (ça a l’air pourtant joli), on arrive à 16h25 à l’arrêt de bus. Ouf !

010417_glandasse_7
Dans le village de Châtillon-en-Diois

La rando en chiffres

Départ/arrivée : office de tourisme de Châtillon-en-Diois
Distance parcourue : 12,58 km
Dénivelée positive : 1331 m
Dénivelée négative : 1331 m

Détails et profil du parcours sur Visorando

Autre idée de balade autour de Die

En savoir plus sur la région

Visiter le site internet de l’office de tourisme du Diois

Une réflexion sur “On a pris notre pied et la mouche au Glandasse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s