Ce jour-là… Récit d’une virée dans le Paris gothique

Ce jour-là… Récit d’une virée dans le Paris gothique

Ce mois-ci, grâce à Dora, du blog « Arpenter le chemin », l’aventure #EnFranceAussi vous emmène sur les chemins du gothique. Pour ma part, c’est à Paris que j’ai décidé de vous emmener, et plus particulièrement sous les arcs brisés de deux de ses édifices majeurs, Notre-Dame et la Sainte-Chapelle. Deux chefs d’œuvre incontournables du gothique du Nord de la France que j’ai eu la chance de visiter un beau jour de juin 2017. Aujourd’hui, près de 7 mois après le terrible incendie qui a touché Notre-Dame, cette journée mémorable résonne beaucoup plus tristement.

Péché d’orgueil à la cathédrale

Péché d’orgueil à la cathédrale

Ils avaient décidé de bâtir la cathédrale gothique la plus spectaculaire de la chrétienté. Siècle après siècle, ils ont privilégié l'apparence et le qu’en dira-t-on à la raison et la technique. Aujourd’hui, on se retrouve avec l’une des cathédrales les plus badass de France ! Une cathédrale un peu boîteuse, pas vraiment finie, MAIS qui possède le chœur gothique le plus haut du monde. Laissez-moi vous raconter la fabuleuse histoire de la cathédrale Saint-Pierre de Beauvais, l’une des plus belles incarnations du péché d’orgueil à travers les siècles.

La maison de Pierre

La maison de Pierre

C’est l’histoire d’une maison que j’ai visitée il y a fort fort longtemps, mais dont le souvenir persiste comme si je l’avais visitée hier. Une maison d’une telle extravagance, tellement hors du commun derrière sa façade somme toute banale, qu’elle en reste imprimée dans ta mémoire la plus profonde. Une maison qui te fera voyager dans le temps et dans l’espace, au gré des exubérances de son ancien propriétaire, écrivain célèbre et voyageur au long cours.

Royan, laboratoire d’architectures du XXe siècle

Royan, laboratoire d’architectures du XXe siècle

Sans le savoir, je découvre Royan 74 ans jour pour jour après le déluge de bombes qui l'a ravagée. La ville est aujourd'hui prisée des amateurs d'architecture, qui viennent admirer les villas Art nouveau comme les édifices emblématiques des années 1950.