Un lustre… et des broutilles

Un lustre… et des broutilles

21 janvier 2017 – 21 janvier 2022. Il y a 5 ans, à 17h29 précises, l’index tremblotant, je cliquais sur « publier » et jetais à la face du monde ce billet de bienvenue qui marquait mon entrée dans la « blogosphère voyage ». Un saut dans l’inconnu et un syndrome de l’imposteur dans la besace, me voilà lancée dans la grande aventure bloguesque.

Beaune, in vino veritas

Beaune, in vino veritas

Entre Beaune et le vin, c'est une grande histoire d'amour. En même temps, la petite cité bourguignonne est littéralement cernée de vignobles parmi les plus réputés du pays. La ville est donc un point de chute idéal pour un pèlerinage gustatif de haute volée, entre grands crus et bœuf bourguignon. Un article qui prend la poudre d'escampette à travers la route des vins de Bourgogne.

In rando veritas Flop Awards 2021

In rando veritas Flop Awards 2021

Ah mes amis, on a encore vécu une année de folie, entre bamboche et bonne ambiance, vous ne trouvez pas ? Non ? Parce que je me disais entre la buche et le saumon fumé qu’il était temps de publier ce billet que la planète attend (ou pas), les In rando veritas Flop Awards 2021. Quoi de mieux que la période des Bamboches de Noël pour partager les plus beaux échecs commerciaux du blog pour cette année qui arrive enfin à son crépuscule ! Sous vos yeux ébahis, je vous présente les 5 articles publiés cette année les plus boudés par les visiteurs, tels les Mon Chéri dans la boîte de chocolats.

Les moussaillons du Luco

Les moussaillons du Luco

C’est une image un peu désuète mais ô combien charmante. Depuis 1881, au moindre rayon de soleil, les voiliers sont de sortie sur le grand bassin du jardin du Luxembourg. Une scène de vie enfantine devenue au fil du temps une véritable institution parisienne.

Chemin Luzarraga

Chemin Luzarraga

Se balader dans un cimetière ? Quelle drôle d'idée ! Et pourtant... Certains sont de véritables monuments à part entière. Une véritable attraction touristique même. Le Père Lachaise est de ceux-là. Avec ses célébrités, ses monuments funéraires anciens et ses allées pavées à l'ombre des arbres, il fait figure de havre de verdure propice à une belle balade romantique. Pourtant, on enterre encore au Père Lachaise. Curieux contraste entre les convois funéraires et les touristes en goguette, appareils photo autour du cou.

Milos, l’île qui t’en fait voir de toutes les couleurs

Milos, l’île qui t’en fait voir de toutes les couleurs

Milos, c’est un peu la palette du peintre des Cyclades : on y trouve toutes les couleurs de roches possibles, avec un rendu scénographique particulièrement réussi. L’île la plus à l’ouest des Cyclades a su nous séduire par sa géologie étonnante et ses petites maisons de pêcheurs lovée dans des criques à l’eau cristalline. Ses paysages tout en contrastes sont le fruit d’un volcanisme encore bien présent. Frustrant quand il ne nous reste plus que 2 jours mais quelle claque visuelle !

En haut d’île de Ré

En haut d’île de Ré

Faute d’un point de vue naturel satisfaisant, j’ai un jour gravi les 117 marches du clocher-observatoire de l’église de Saint-Martin-de-Ré, juste pour voir. Bravant la fatigue et les intempéries, j’y ai rencontré un panorama époustouflant sur le village, son riche patrimoine dont les fortifications Vauban sont un fleuron, et bien entendu sur l’île de Ré en général.