Ecrins d’argent

Ecrins d’argent

Au fond d’une vallée qu’on appelle Fournel, il était une vieille mine d’argent, ou plutôt de galène argentifère, qui marqua la vie de la commune qui lui dédia son nom, l’Argentière-la-Bessée. Si le bourg affalé le long de la Durance a longtemps vécu au rythme de la mine et de l’industrie, il est aujourd’hui entièrement dédié au tourisme et aux sports de montagne, grâce à son emplacement idéal à l’entrée du Parc national des Ecrins.