Entre Alpes et Provence, détours en Pays du Buëch

Allez, aujourd’hui, je vous parle d’une belle découverte : les Pays du Buëch. Les Pays du Buëch, c’est la Drôme provençale, les touristes et les oliviers en moins, les pommiers en plus ! C’est ce doux mélange de montagnes à taille humaine, de villages déjà provençaux et d’odeur de thym frais. Un lieu rêvé pour la rando… et moult activités d’extérieures dont je ne suis pas coutumière.

080417_Pays_du_Buech_1
Des champs de pommiers et des longues crêtes boisées : elle est pas belle la vue de notre gîte ?

Vous allez me dire : « C’est bien gentil tout ça mais c’est où, les Pays du Buëch » ? C’est très simple. Vous voyez Grenoble ? Vous tracez plein sud sur la RD1075. Quand vous passez le col de la Croix Haute, vous entrez dans les Pays du Buëch. Et vous n’en sortirez qu’à hauteur de Sisteron, là où le Buëch (parce que c’est une rivière) embrasse la Durance. Autrement dit, vous êtes dans le sud des Hautes-Alpes. C’est plus clair ? Alors allons-y !

080417_Pays_du_Buech_2
Perché sur son promontoire, le village de Lagrand nous regarde de haut !

Nous avions choisi comme camp de base la petite ville de Laragne-Montéglin. Parce qu’à la base, on voulait ratisser large et randonner aussi sur la montagne de Lure. Bon, surtout parce qu’on avait trouvé un gîte « avé piscineu » ! Finalement, nous n’aurons rien vu de la montagne de Lure. Trop loin ! La carte IGN flambant neuve restera dans la valise.

080417_Pays_du_Buech_3
Prêtes pour la récolte!

Les incontournables : Sisteron et les gorges de la Méouge

Sisteron ? Un « must see » dans la région ! La ville dresse ses hautes maisons à l’abri de sa citadelle, perchée tout là-haut sur son rocher. La vue sur les toits de la ville y est magnifique. On aime se perdre dans ses ruelles étroites, prendre son temps à la terrasse des cafés. On se plonge dans le secret des andrônes, ces ruelles en escaliers cachées sous les maisons. On passe le bonjour au rocher de la Baume et ses drôles de formations géologiques. Enfin, on prend une bonne bouffée de « vie » avant de plonger dans la solitude des randos. Parce qu’il n’y a pas foule sur les sentiers des Pays du Buëch !

080417_Pays_du_Buech_4
La ville de Sisteron s’étale au pied de sa forteresse.

Autre incontournable, les gorges de la Méouge. Un paysage somptueux, une rivière limpide et un lieu de baignade très prisé sous le vieux pont roman. Enfin, ça, c’était en théorie. Parce que, dans la pratique, l’eau était marronnasse (ou plutôt « couleur de miel » selon l’étymologie provençale), rapport à l’orage de l’avant-veille ! Qu’importe, l’ambiance méridionale agit déjà et on apprécie de se poser sur les rochers au bord de l’eau.

080417_Pays_du_Buech_5
Le pont roman, THE place to be pour une petite baignade

Serres, un joli point de départ pour les balades

En 15 minutes environ depuis Laragne, le train nous amène dans le charmant village de Serres. Accroché à la Pignolette comme une moule à son rocher, Serres se découvre tranquillement, à travers ses ruelles médiévales et ses soustets (c’est comme une andrône, sauf qu’ici, on appelle ça soustet !). Plusieurs jolies randos sont accessibles au départ de ce village.

080417_Pays_du_Buech_6
Serres et sa Pignolette

Ambiance far west et forêt de chênes pour la première balade. Cap sur le Pas de Louve, l’extrémité sud de la crête sommitale de la montagne d’Arambre. Si la première partie de la rando se fait à l’ombre des chênes, la deuxième partie offre des décors plus arides, avec l’apparition des badlands si caractéristiques de la région.

080417_Pays_du_Buech_7
Ambiance Far West dans les Pays du Buëch

La deuxième balade a été quelque peu…boueuse ! Le gros orage de la veille a bien alourdi le terrain, et c’est avec des kilos de boue accrochés à chaque chaussure que nous évoluons en terrain glissant dans les sous-bois. Direction, le village voisin de Sigottier via le col de Saumane. Une belle variété de paysages, entre forêt, alpages, falaises calcaires et badlands (où le chemin avait fait les frais de l’orage de la veille).

080417_Pays_du_Buech_8
Sigottier semble tout petit au pied de ses falaises spectaculaires

Ambiance mystique au Vieil Eyguians

Une balade insolite au cœur d’un village abandonné depuis plus d’un siècle. Seuls l’église, quelques vieilles tombes englouties par la végétation et des bouts de murs par ci par là nous rappellent que des hommes et des femmes ont vécu ici. Une atmosphère un peu particulière se dégage des lieux.

080417_Pays_du_Buech_9b
Il ne reste plus grand chose du Vieil Eyguians

Autres idées de balade autour de Laragne-Montéglin

En savoir plus

080417_Pays_du_Buech_11
Empilement de maisons à Serres
080417_Pays_du_Buech_12
Au débouché des gorges de la Méouge, le village d’Antonaves

2 réflexions sur “Entre Alpes et Provence, détours en Pays du Buëch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s