Barulade en Serrois

C’est l’histoire d’une double boucle qui traverse le Serrois dans toute sa diversité. 17 kilomètres seules au monde à travers des paysages sublimes. 17 kilomètres entre deux clues impressionnantes, à Serres d’abord, village perché sur son rocher de la Pignolette, à Sigottier ensuite, où dame Nature nous sort le grand jeu ! 17 kilomètres de dépaysement, entre laine mohair et ravins insolites. Bref, 17 kilomètres de « barulade » dans des décors sympas.

Et si vous n’avez toujours pas compris que cette rando est top, je vous offre 5 bonnes raisons pour vous convaincre. Non mais !

150417_Barulade_en_Serrois_1
Serres surveille la vallée du Buëch depuis son rocher de la Pignolette

Bonne raison n°1 : On alterne entre paysages méditerranéens et alpins

Au-dessus de Serres ou à Sigottier, on évolue dans une ambiance plutôt méditerranéenne. Style villages aux toits de tuiles roses lovés au pied de leur « rocher » respectif et garrigue. Au hameau de la Montagne, c’est plutôt une ambiance… ben… montagne ! Logique non ? C’est ce qui fait tout le charme des balades dans ce coin. C’est une rando, quatre ambiances. Parce qu’après la garrigue, on passe à la forêt. Puis aux alpages. Et on termine par une petite incursion sur la Lune, mais ça, je vous en parlerai plus bas, ça vous obligera à lire l’article jusqu’au bout gniarf gniarf (rire sarcastique).

150417_Barulade_en_Serrois_2
La chapelle de Saumane, en fin de balade

Bonne raison n°2 – On profite d’une belle vue sur Serres et la vallée du Buëch

Le sentier s’élève tout de suite en balcon au-dessus de la petite cité médiévale de Serres. Et nous offre de jolis points de vue sur la mosaïque de tuiles romaines. Les maisons y sont serrées comme des sardines en boîte et les rues y sont étroites, comme pour se protéger d’un soleil trop dardant. Le panorama se prolonge vers la vallée du Buëch, en direction du sud. Plus haut encore, le sentier nous mène sur la crête de Fontarache. Et c’est une partie de la clue de Sigottier qui se dévoile, ainsi que les montagnes un peu plus loin, là-haut, vers le nord.

150417_Barulade_en_Serrois_3
Encore un peu de brume le matin sur la vallée du Buëch

Bonne raison n°3 – Le site de Sigottier est juste sublime

Au détour d’un grand virage, le site de Sigottier se dévoile. Grandiose. Majestueux. Quelques maisons s’égrènent autour d’une église. Au-dessus, deux immenses parois de pierre au milieu desquelles se faufilent une route étroite et le torrent d’Aiguebelle. On dirait que dame Nature a frappé d’un grand coup d’épée la montagne pour la séparer en deux.

Ces grandes falaises tithoniques abritent souvent une espèce rare, l’homo escaladorus. On reconnaît les individus de cette espèce au fait qu’ils se baladent en chaussons (bien trop petits) et qu’ils ont les mains blanches (bien trop blanches).

150417_Barulade_en_Serrois_4
Petit village et hautes falaises, c’est joli Sigottier !

Bonne raison n°4 – On profite des grands espaces

A partir de la Montagne, le sentier se fait pastoral. Le relief s’adoucit, les pâturages prennent place, l’horizon ondule. Ici, c’est le royaume de la biquette, l’éden de l’alpaga. Leurs toisons y sont choyées. Toisons que l’on retrouve transformées en pull mohair ou cachemire à la ferme de la Montagne. La boutique est directement à la ferme, sur le parcours de la rando. Après les dernières maisons du hameau, plus rien… Exit la civilisation, place aux grands espaces ! Enchaînement de prairies, ravins et bois.

150417_Barulade_en_Serrois_5
Les estives de la Montagne

Bonne raison n°5 – On traverse des décors lunaires

C’est THE cherry on the cake, LA cerise sur le gâteau ! Le sentier (quand il survit aux fortes pluies) traverse, sur une petite cinquantaine de mètres, une petite zone de marnes noires. L’instant lunaire de la balade. L’impression de marcher sur un sol amortissant, un peu comme le revêtement de l’espace jeux pour enfants de la place de la mairie (comment ça il n’y a pas de jeux pour enfants sur la place de la mairie chez vous ?). Le contraste entre ces roches extrêmement friables d’un noir intense et les quelques plantes qui parviennent, par je ne sais quel miracle, à survivre dans ce milieu hostile, est spectaculaire.

150417_Barulade_en_Serrois_6
Dans les « roubines »

La rando en chiffres

Départ / arrivée : Serres, place de la Liberté
Distance parcourue : 17,36 km
Dénivelée positive : 780 mètres
Dénivelée négative : 773 mètres

Autres idées de balade autour de Laragne-Montéglin

En savoir plus sur la région

150417_Barulade_en_Serrois_7

Une réflexion sur “Barulade en Serrois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s