Excursion à l’est de Madère : du Pico do Areeiro à la Ponta de São Lourenço

Et c’est reparti pour un tour ! Après avoir sillonné les routes sinueuses de l’ouest de Madère, on est remonté dans le car pour visiter l’est de l’île. Une nouvelle dose de virages, de paysages à couper le souffle et de pauses photos en perspective.
Venez, je vous emmène en excursion entre Pico do Areeiro et Ponta de São Lourenço (enfin c’est l’excursion du voyagiste mais ça compte quand même) !

Acte 1 – Où l’on rencontre un drôle de bestiaire

Des chiens, des girafes, des éléphants, des léopards, des cerfs, des autruches… C’est une drôle d’Arche de Noé qui s’expose dans ce grand bâtiment blanc de Camacha. Ah oui, j’oubliais, tout ce petit monde est en osier. Camacha est la capitale de la vannerie et le centre que nous visitons accueille encore les artisans, qui fabriquent paniers et autres objets devant toi.

Par chance, on a quartier libre et nous passons assez rapidement d’une salle à l’autre. Parce que l’osier, vois-tu, ce n’est pas vraiment notre truc.

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_1

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_2

Acte 2 – Où l’on tutoie les nuages au Pico do Areeiro

Un grand parking rempli de cars de touristes, un magasin de souvenirs. Difficile de s’imaginer à 1818 mètres d’altitude, sur le troisième plus haut sommet de Madère. Et pourtant…

Le lieu est très prisé et on comprend vite pourquoi. Des crêtes déchiquetées, des roches rouges, quelques buissons en fleurs, le tout enrobé dans un cocon de nuages. Dame Nature nous sort le grand jeu et on a toutes les peines à quitter le belvédère aménagé.

Le sentier de randonnée qui part du Pico do Areeiro pour rejoindre le Pico Ruivo nous fait de l’œil mais il faut bien se rendre à l’évidence, c’est bien le car qui nous attend pour poursuivre notre excursion à travers les routes de l’est de Madère.

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_3

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_4

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_5

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_6

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_7

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_8

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_9

Acte 3 – Où l’on a failli taquiner la truite de Madère

Notre prochaine escale fut un arrêt mystère à Ribeiro frio. Trois maisons qui se battent en duel en bordure de route, lovées dans une végétation luxuriante. Notre pause a consisté à s’extasier – ou pas – devant des bassins à truite, puisque c’est la spécialité locale.

Tant pis pour les belles randos à faire dans le coin (dixit notre guide), on a dû se contenter de la pisciculture. Heureusement, le cadre naturel est très sympa et le petit jardin qui entoure les bassins est mignon (ça, ça veut dire que vous ne verrez pas de photos de poissons).

A noter que des truites en liberté se plaisent bien dans les levadas madériennes, c’est quand même plus sympa de les voir là qu’agglutinées dans leurs bassins non ?

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_10

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_11

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_12

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_13

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_14

Acte 4 – Où l’on admire le littoral madérien jusqu’à plus soif

On finit par retrouver l’océan à Faial, où les maisons ont investi les rares espaces à peu près plats. De notre route en corniche, on profite d’un panorama extraordinaire sur la côte nord de l’île. La vue porte jusqu’à l’infini, et la Ponta se São Lourenço, pourtant située à 16 kilomètres à vol d’oiseau, nous parait si proche !

Le littoral nord de Madère ne faillit pas à sa réputation de côte sauvage ; les hautes falaises se succèdent encore et encore.

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_15

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_16

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_17

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_18

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_19

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_20

Acte 5 – Où l’on rend visite à Astérix

Hop, un court trajet en car et nous voilà déjà débarquées à Santana pour quelques heures. Santana, c’est L’image de carte postale que l’on voit dans tous les guides : ce sont les petites maisons colorées à toit de chaume qu’on croirait tout droit sorties d’un album d’Astérix ! Ces maisonnettes n’existent qu’à Santana et en constituent donc son attraction principale.

Vu le ratio touristes/huttes d’Astérix à l’heure de la sortie du resto, on a dû patienter un peu avant de découvrir l’intérieur de l’une d’entre elles (judicieusement placée à la sortie dudit resto usine à touristes). Visite qui fut d’ailleurs rapide vu la petitesse des lieux (ces maisonnettes ont deux pièces tout au plus).

On s’attendait à être éblouies par la mignonnerie de ces maisonnettes, au vu des photos que l’on voyait dans les guides. Las ! Le côté « attraction touristique » rompt finalement le charme de la visite et c’est dommage.

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_21

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_22

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_23

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_24

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_25

Acte 6 – Où l’on s’arrête juste pour admirer le paysage

Deuxième arrêt panorama côtier de la journée, cette fois à Porto da Cruz. Nous sommes au Miradouro da Portela et pourrions être blasées de ces points de vue, de ces villages éparpillés, de ces falaises qui tombent dans l’océan et des couleurs tellement vivifiantes de Madère. En fait non, on ne se lasse jamais de ces choses-là et, belvédère après belvédère, on continue de mitrailler les lieux armées de nos appareils photos.

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_26

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_27

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_28

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_29

Acte 7 – Où l’on débarque sur Mars

Si la planète Mars avait des mers et des continents, je les imaginerais comme la Ponta de São Lourenço ! Une terre rouge, aride, où rien ne pousse ou presque. Enfin si. Malgré son aspect rugueux, la pointe abrite aujourd’hui une réserve naturelle d’intérêt communautaire et héberge quelques espèces endémiques ainsi que des oiseaux protégés. Des phoques moines peuvent aussi y être observés.

Quel contraste avec la profusion végétale du reste de Madère, les forêts de lauriers, les fougères géantes et plus globalement l’humidité ambiante qui y règnent en maîtres ! L’autre aspect sympa de la pointe, au-delà de faire coucou aux avions qui s’apprêtent à atterrir sur l’impressionnante piste de l’aéroport de Santa Cruz, c’est son panorama. La pointe de São Lourenço, c’est le seul endroit de Madère où l’on peut voir à la fois la côte nord et la côte sud de l’île. Et ça, c’est trop la classe !

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_30

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_31

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_32

 

D’autres idées de balade à Madère

090418_Excursion_a_l_est_de_Madere_33

 

Cet article t’a plu ? Épingle-le sur Pinterest !

Pinterest_Excursion_a_Madere_du_Pico_do_Areeiro_a_la_ponta_de_Sao_Lourenço

 

6 réflexions sur “Excursion à l’est de Madère : du Pico do Areeiro à la Ponta de São Lourenço

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.