6 bonnes raisons d’aimer Cauterets, la belle et sulfureuse pyrénéenne !

Le bonheur, c’est parfois simple comme un coup de fil ! Ce jour-là, mon père m’annonçait qu’il avait gagné un séjour au ski pour 4 personnes à Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées. De quoi effacer notre RDV manqué quelques semaines plus tôt à Valfréjus, la seule station des Alpes à ne pas avoir pu ouvrir ses pistes en ce Noël 2015.

Auparavant, pour moi, le ski, c’était dans les Alpes. Question de proximité, forcément, et de méconnaissance, certainement. Et puis, un jour, on se rend compte que, grâce au TGV, les Pyrénées ne sont pas si loin. Que le trajet n’est pas insurmontable quand on habite au nord de Paris.

Nous découvrons Cauterets un jour de mars 2016. D’emblée, je sais que l’endroit va me plaire et que cette première fois pour moi dans les Pyrénées ne sera pas la dernière. Aujourd’hui, je reviens de mon quatrième séjour à Cauterets, une destination « été-hiver » comme disent souvent les offices de tourisme des stations de montagne.

 

 

 

 

 

 

J’aime Cauterets, et je vais vous dire pourquoi.

1 – C’est un village au charme fou

À Cauterets, nous sommes bien loin des chalets suisses façon Heidi ! Bien loin aussi les barres d’immeubles immondes du Plan neige destinés à loger un maximum de vacanciers en un minimum d’espace. Non, Cauterets, c’est un village où tout est raffinement. Balcons de fer forgé, caryatides, tourelles, villas début XIXe… L’architecture nous joue le grand jeu au détour de chaque rue, témoignage d’une époque révolue où les grands de ce monde y venaient en villégiature.

Arpenter les rues de Cauterets, c’est suivre les traces de Victor Hugo, de George Sand, de Châteaubriand, de Sarah Bernhardt ou de Napoléon III et de sa mère, Hortense de Beauharnais. Tout ce beau monde venait y respirer le bon air et profiter des qualités de ses eaux thermales.

 

 

Ne manquez pas le boulevard Latapie-Flurin. Ses immeubles remarquables vous ramèneront tout droit au XIXe siècle, avec les élégantes façades de l’Hôtel d’Angleterre et de l’Hôtel Continental (aujourd’hui devenues résidences).

Autre point d’intérêt, l’ancienne gare de Cauterets semble tout droit sortie d’un album de Lucky Luke ! Construit en 2 mois seulement, l’édifice en pitchpin a accueilli les voyageurs de la compagnie Pierrefitte-Cauterets-Luz jusqu’en 1949. Aujourd’hui, le train ne dessert plus Cauterets et l’ancienne voie ferrée est devenue voie verte. Reste le style exotique et suranné qui surprend dans cette petite cité de montagne. Profitez de votre passage dans le coin pour visiter la maison du parc national des Pyrénées. Vous y trouverez des informations sur le mode de vie de ses animaux les plus emblématiques.
Last but not least, le village est animé et possède tous les services et commerces essentiels, ainsi qu’un marché couvert ouvert tous les jours.

 

 

2 – C’est gavé de neige

C’était un peu notre hantise, de rester bloqués à Cauterets à cause de la neige. Parce qu’ici, c’est un peu le « spot » des Pyrénées. La station a même eu l’honneur de détenir le record mondial d’enneigement en février 2013, avec une hauteur de neige de 5,90m en haut des pistes !

Bref, la position géographique de la station la transforme en véritable « appât à neige », pour le plus grand bonheur des glisseurs en tout genre. Conséquence directe, la station est généralement ouverte jusqu’à fin avril.

Cauterets dispose d’un domaine dédié au ski alpin et au snowboard, au Cirque du Lys, et d’un domaine qui offre quelques pistes de ski de fond dans un environnement remarquable, à Pont d’Espagne.

Le Cirque du Lys est directement accessible depuis le cœur du village via une télécabine. Quant à Pont d’Espagne, situé à 7 kilomètres du village, on y accède en voiture ou en navette.

Je vous en dirai plus sur le ski à Cauterets dans un prochain article.

 

 

3 – C’est un point de départ idéal pour des randos inoubliables

C’est à Cauterets que culmine le Vignemale, le plus haut sommet des Pyrénées françaises. Avec une telle vigie, nul doute que la région propose de sublimes randonnées. J’ai même été surprise d’une telle variété de paysages lorsque l’on passe d’une vallée à l’autre.

Le paradis de la rando porte un nom : Pont d’Espagne. C’est d’ici que partent les sentiers vers les coins les plus fréquentés des marcheurs, lac de Gaube en tête. Les plus courageux pousseront jusqu’aux Oulettes de Gaube, au pied du Vignemale. Les fous furieux pourront même monter jusqu’au col des Hourquettes d’Ossoue, voire plus.

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_39

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_40

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_41

C’est aussi du côté du Pont d’Espagne que l’on accède à la sublimissime vallée du Marcadau, mon coup de cœur rando. Une balade plutôt facile, en fond de vallée, avec un dénivellée relativement faible. Nous sommes ici en plein cœur du Parc national des Pyrénées et c’est un régal de se dire qu’on peut accéder à ce joyau avec une telle facilité. Une nature accessible, ouverte à tous, pas élitiste. Je vous présenterai ces randonnées plus tard, dans un article dédié.

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_42

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_43

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_44

Dans les alentours, d’autres sentiers sont accessibles au départ de la Raillère, comme le sentier des cascades ou le lac d’Estom par la vallée du Lutour, ou depuis Cauterets-village comme le sentier de la Reine Hortense, qui mène à l’hôtellerie du même nom et au plateau du Lisey.

Pour finir, en été, la télécabine et le télésiège du Grand Barbat sont ouverts aux randonneurs et vététistes. Depuis les crêtes du Cirque du Lys, une rando facile permet d’accéder au lac d’Ilhéou, serti dans son écrin montagneux. Mais ça, je vous le raconterai aussi dans un futur article.

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_45

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_46

4 – C’est aussi une destination bien-être

Marre de crapahuter dans la montagne ? Pas de problème, vous pourrez chiller à fond aux Bains du Rocher ! Moyennant une vingtaine d’euros, vous pouvez profiter des différents espaces du spa aux eaux sulfureuses pendant deux heures. Vous vous régalerez dans les eaux à 34 degrés des bassins intérieur et extérieur et en profiterez sûrement pour vous faire un hammam ou un sauna dans la foulée (un conseil, en sortant, privilégiez le seau d’eau froide plutôt que les douches, c’est radical mais vous aurez froid moins longtemps).

Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c’est kiffant d’être bien au chaud dans votre bassin au parfum de soufre, le visage fouetté par l’air vif de l’hiver, tout en contemplant les sommets enneigés. Vous verrez, deux heures, ça passe vite, trop vite, beaucoup trop vite (d’autant qu’il faut compter le temps d’habillage / déshabillage / douche dans le forfait).

Et si ça ne vous a pas suffi, vous pourrez toujours terminer votre après-midi à la cool par une bonne crêpe au Nutella au Spa Café (avé la vue sur le bassin extérieur).

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_47

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_50

Juste à côté des Bains, l’imposant bâtiment d’inspiration faussement antique, les Thermes de César (himself !) accueille les curistes. « Sulfurée sodique, l’eau thermale de Cauterets jaillit à une température élevée (55 à 60 degrés suivant les forages). Elle possède une minéralisation complexe, riche en oligo-éléments et en silice. » Allez, j’arrête là le discours promotionnel du site ouèb des thermes, vous irez y jeter un coup d’œil par vous-même si ça vous intéresse. Toujours est-il que ces propriétés en font une eau particulièrement appréciée et adaptée pour des cures en rhumatologie ou des voies respiratoires et ORL.

A la belle saison, les thermes du Griffon, situés dans le hameau de la Raillère, accueillent des curistes en rhumatologie.

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_48
Les anciens thermes de Pauze-Vieux

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_49

5 – Parce que… la gastronomie

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par le dessert et les petites douceurs. Comme dans toute région de montagne, vous trouverez pléthore de desserts à la myrtille. Cool, il parait que c’est bon pour les yeux ! Je vous épargnerai la tarte aux myrtilles de Dame Séli (sauf si vous avez une fissure à colmater dans un muret), on en trouve partout en montagne. Profitez de votre passage à la boulangerie pour goûter la tourte ou la croustade à la myrtille.

L’autre spécialité de Cauterets vous sautera aux yeux si vous vous baladez sur l’avenue du Mamelon vert. Les dernières fabriques artisanales de berlingots s’y trouvent. Cette confiserie acidulée permettait de masquer le goût soufré de l’eau. Si vous avez un peu de chance, vous pourrez assister à la confection de ces célèbres bonbons.

Et puis, pour le goûter, n’oubliez pas de goûter le fameux gâteau à la broche. Vous ne pouvez pas le louper, c’est celui qui a une forme bizarroïde !

FIN DE LECTURE RECOMMANDÉE POUR LES VÉGÉTARIENS (passez à la rubrique suivante)

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_52

C’est bon ? Vous êtes partis ? Alors continuons !

Cauterets, c’est un pays de montagne. Alors c’est charcutaille et fromage à gogo ! Bon, comme je n’aime pas le fromage (oui, je vous vois faire les gros yeux derrière votre écran !), je vous parlerai essentiellement charcuterie.

Nous sommes en Bigorre. Et qui dit Bigorre dit porc noir de Bigorre. Et qui dit porc noir de Bigorre dit jambon et saucisson de porc noir de Bigorre. Pourtant, l’histoire aurait pu s’arrêter dans les années 1980. « Jugé trop gras, trop lent, inadapté aux conditions de l’élevage intensif et aux normes de la consommation industrielle, il ne correspondait pas au modèle économique dominant » nous dit le site internet dédié à cette race. A tel point que le porc noir de Bigorre a frôlé la disparition pure et simple en 1981, alors qu’il ne restait plus que 34 truies et 2 mâles ! Sauvé d’une disparition certaine par une poignée d’éleveurs, d’artisans charcutiers et de salaisonniers, il est aujourd’hui un incontournable de la gastronomie bigourdane.

Côté fromage, vous trouverez essentiellement des tommes de vache, de brebis, ou d’un peu des deux.

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_51

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_53

Mais Cauterets, ce n’est pas que la montagne. C’est aussi…le sud-ouest ! LE paradis de la boustifaille ! C’est canard à tous les étages, en magret, en confit, en manchons, en foie gras… Il agrémente la garbure, cette soupe paysanne cuisinée avec des pommes de terre, des carottes, du chou et des haricots tarbais (enfin je vous dis ça mais il doit y avoir des dizaines de variantes !). Moi qui n’aime pas le pot-au-feu, j’ai adoré la garbure. L’effet graisse de canard, sûrement !

6 – Cauterets, une destination sans voiture

On arrive à la fin de l’article et je me rends compte que je ne vous ai pas vraiment précisé où se trouvait Cauterets !

Bien que situé au bout du bout de la France (la vallée termine en un cul-de-sac), le village est facilement accessible sans voiture.

Comment venir à Cauterets sans voiture ?

Cauterets est desservi par une navette Keolis au départ de la gare de Lourdes, elle-même desservie plusieurs fois par jour par le TGV Paris-Tarbes. Grâce à la mise en service du tronçon à haute vitesse Paris-Bordeaux, il vous en faudra 4h30 environ pour rallier la cité mariale., soit autant qu’un Paris-Modane dans les Alpes.

Comptez ensuite une cinquantaine de minutes maximum (arrêts compris) pour la navette entre Lourdes et Cauterets. Il n’y a pas de changement mais certaines navettes s’arrêtent dans chaque village. Prenez vos dispositions si vous êtes sujet au mal des transports, la fin de la route tournicote en passant dans une gorge puis une courte mais impressionnante série de lacets juste avant d’arriver.

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_54

6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets_55

Pêle-mêle, quelques bonnes adresses à Cauterets

Des adresses testées et approuvées par Bibi, simplement. Et comme on n’a pas passé notre temps dans les commerces, il y a sûrement plein d’autres bonnes adresses ! Dans tous les cas, nous avons TOUJOURS été bien accueillis.

  • Pyrénées saveurs (4 rue de Belfort) : un patron fort sympathique et une palette d’excellents produits régionaux (le boss fait son gâteau à la broche lui-même).
  • A la reine Margot (2 avenue du Mamelon vert) : fabrication artisanale de berlingots (36 parfums aux arômes naturels, dont des improbables mais excellents banane-kiwi, citron vert-basilic et plein d’autres…). Si vous avez de la chance, vous pouvez assister à leur fabrication. – www.berlingots-cauterets.com
  • Confiserie Marinette (6 avenue du Mamelon vert) : fabrication artisanale de berlingots. Démonstrations de fabrication également. Les mini berlingots, fourrés à la confiture, sont irrésistibles ! – www.cauterets-berlingot-marinette.com

Je n’ai pas testé la 3e fabrique artisanale de berlingots (Aux délices) mais ils proposent également d’assister à la confection de ces confiseries.

Côté resto (et restauration rapide)

  • La Sierra (8 rue de Verdun) : cuisine du terroir dans une ambiance familiale. L’accueil y est très chaleureux, sans chichis. Idéal pour les familles (réservation conseillée, le resto est petit).
  • Lau Tant’Hic (rue de Belfort) : spécialités régionales et produits locaux. Garbure extra avec des quantités généreuses. Réservation conseillée.
  • Pedro’s snack (avenue du général de Gaulle) : excellentes pizzas maison
  • Point chaud (les halles) ; pour les sandwiches sur les pistes (vous éviterez de faire la queue au resto d’altitude)

Autre article sur Cauterets et les alentours

 

 

 

Tu as aimé cet article ? Épingle-le sur Pinterest !

Pinterest_6_bonnes_raisons_d_aimer_Cauterets

3 réflexions sur “6 bonnes raisons d’aimer Cauterets, la belle et sulfureuse pyrénéenne !

  1. Merci pour cette belle découverte ! J’ai grandi et je vis à 1h des Alpes, je n’ai donc jamais mis les pieds dans les Pyrénnées, à ma grande honte…. je connais bien les Alpes, j’en suis folle, et je n’ai pas eu la curiosité de découvrir notre autre grande chaîne montagneuse. Je me dis que j’ai tort en voyant tes photos magnifiques, je suis hyper tentée !

    J'aime

    1. Honte à moi, je viens seulement de voir que je ne t’avais pas répondu ! Merci pour ton agréable commentaire. Il n’est jamais trop tard pour découvrir les Pyrénées ! La région est magnifique et permet de bien belles balades et randonnées. Et en hiver, c’est un ski décontracté.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.