J’ai (enfin) répondu au Sunshine Blogger Award !

Bon, j’aurais mis le temps à répondre à ce « Sunshine Blogger Award » mais c’est dur de se « mettre à nu » ! Merci à La ptite famille baroudeuse de m’avoir nommée.

1. Quel est le principal plaisir que vous retirez dans le fait de voyager ?

Hmmmm… Difficile à dire, tout me plaît dans le voyage ! Pêle-mêle, je dirais sortir de la routine, remplir la carte SD de mon appareil photo avec de nouveaux paysages, s’ouvrir à d’autres cultures.

2. Qui ou qu’est-ce qui vous a donné envie d’avoir votre propre blog ?

Je vais être franche, la raison originelle, c’est une envie de travailler un jour pour un CDT, CRT, gros OT, ou bien un magazine ou webmagazine voyage. Le blog vu comme un « book » qui pourrait me servir, un jour.

J’avais aussi envie de raconter les « good vibes » qu’on peut ressentir lors d’une rando. Et puis dès le début, j’ai élargi aux voyages en général, parce que les articles rando sont plus longs à écrire (prendre le temps d’écrire le topo précis sur Visorando prend du temps).

091217_Sunshine_Blogger_Award_1
Happy randonneuse contente d’être venue à bout du Glandasse (sud Vercors)

3. Qu’est-ce que vous recherchez particulièrement quand vous lisez un article d’un collègue blogueur ?

Avant tout, que l’article me fasse voyager, par le récit comme par les photos. J’aime bien les articles plus personnels, qui racontent une expérience de voyage, qui ont leur style « bien à eux ». Et puis de belles photos, parce que l’article est pour moi une source potentielle d’inspiration pour de prochains voyages.

4. Racontez un moment traumatisant vécu en voyage.

Je n’ai jamais vécu d’expérience traumatisante, juste quelques expériences avec un peu plus d’adrénaline ! Après coup, ça donne plutôt des anecdotes rigolotes !

Comme cette fois où nous avions eu envie de faire une balade dans les montagnes près de Bergame. Un village où nous nous sommes rendues en car. On se dit qu’on trouverait bien une carte des sentiers à l’office de tourisme local… Sauf qu’il est 14h30, que l’office de tourisme en question n’ouvre qu’à 16h et que notre car pour le retour est à 16h30 ! Bref, une rando effectuée sans carte et sans connaître les marquages, qui varient d’un pays à l’autre. Mais comme c’était notre jour de chance, on a trouvé une vieille carte déglinguée jetée salement par des visiteurs précédents. Pour nous, c’était comme avoir gagné au loto !

091217_Sunshine_Blogger_Award_2
La rando à Castione della Presolana ne restera pas dans nos mémoires

Ou cette fois à Lisbonne où on entre dans une « tasca » (un petit resto pas cher), qu’on nous explique que le cuistot est déjà parti mais qu’on peut nous servir des petites broutilles, que le proprio et le serveur s’attablent avec nous en nous ramenant bouteille d’alcool sur bouteille d’alcool, pour goûter ! On ne faisait pas les fières à ce moment-là ! Tout y est passé : ginginha, porto, vin, Beirão et un autre truc que j’ai oublié. Pendant ce temps, les assiettes pour grignoter s’enchaînent. On se dit qu’on va en avoir pour cher, même s’ils me disaient que non…On se disait aussi qu’ils n’allaient pas nous lâcher (pendant tout ce temps, ils étaient restés à table à nos côtés). Le proprio qui nous raconte sa vie, en portugais bien évidemment (qu’on ne parle pas), avec le serveur angolais en guise d’interprète. A ce moment, on se dit qu’on s’est mis dans un sacré traquenard ! On profite de l’arrivée d’un groupe d’italiens (les pauvres, ils ne savaient pas ce qui les attendait) pour demander l’addition et là… Fou rire ! On a dû payer quelque chose comme 3,75€ pour deux (comprenant moult plats et donc 5 verres d’alcool).

5. Qu’est-ce qui motive chez vous le choix d’une destination ?

Le fait juste que ce soit une destination où je ne suis jamais allée suffit à mon bonheur. C’est pour ça que j’ai toutes les peines du monde à choisir ! Après, pour m’aider à choisir, je dirais que la facilité d’accès rentre en compte. Le climat aussi, surtout pour les vacances d’été (parce que quand tu vis dans un coin où le ciel est gris toute l’année, tu n’as pas forcément envie de partir en Ecosse, même si ça m’attire et que ça doit être superbe).

091217_Sunshine_Blogger_Award_3
Séjour par ciel bleu, séjour délicieux !

6. Est-ce qu’il y a un voyage que vous avez fait que vous aimeriez refaire autrement ? Où et pourquoi?

J’ai de gros regrets pour Madère. Par simplicité et par méconnaissance, on avait réservé un voyage à moitié organisé (oui, tu sais, celui où tu paies des suppléments pour les excursions et où tu enchaînes les visites sans prendre le temps d’en profiter). Sur les trois excursions que nous avions choisies, je n’en ai vraiment apprécié qu’une seule ! Non pas que les paysages étaient décevants. Non, c’est surtout qu’on nous impose un rythme rapide, des restos à touristes avec madériennes en tenue folklorique pour la photo (qu’il fallait acheter), et des retraités dans le car plus enthousiastes pour rentrer à l’hôtel pour voir leur série préférée que pour faire un détour pour profiter d’un chouette panorama. Bref, on avait choisi cette solution parce qu’on ne voulait pas louer une voiture et conduire sur les routes très escarpées et très pentues de l’île. On a appris bien après le voyage que les taxis sont un mode très économique pour visiter Madère, que les chauffeurs peuvent partager leurs coins préférés, et qu’ils suivent TON rythme. Gros regrets.

091217_Sunshine_Blogger_Award_4
L’inconvénient des voyages organisés, c’est de perdre du temps (détour + visite) dans des sites qui ne t’intéressent pas au détriment d’endroits sympas avec beaux panoramas

7. Quel pays, ville ou région se situe au sommet de votre bucketlist ?

Je ne sais pas pourquoi mais la Nouvelle-Zélande et l’Islande reviennent en tête de mes envies. Cela dit, à force de lire dans vos articles que les touristes sont très (trop) nombreux en Islande, je vais peut-être attendre un peu que la destination passe de mode. Ça ne me dérange pas d’attendre si c’est pour améliorer mes conditions de visite !

8. À quel endroit ne retourneriez-vous jamais ? Pourquoi ?

Je ne suis vraiment pas une touriste/voyageuse difficile et il en faut beaucoup pour me pousser à ne pas revenir à un endroit ! La seule vraie mauvaise expérience que j’ai eue était à Paris, dans un resto « à touristes » tout simple de Montmartre. Accueil déplorable, plats jetés sur la table, servis froids, le serveur qui soupire quand on demande de réchauffer, une ardoise augmentée de 8 euros pour truander le touriste, et, cerise sur le gâteau, la réponse « ah parce que vous avez recompté » quand on leur en a fait la remarque ! Seul problème, je ne me souviens plus du nom et de l’adresse en question !

091217_Sunshine_Blogger_Award_5
Allez, salut ! On ne reviendra pas dans ton resto arnaque à touristes !

9. Avez-vous déjà regretté d’avoir fait un voyage ?

Je ne regrette jamais un voyage mais plus les modalités du voyage. Mais là je vais reparler de Madère et vous savez déjà tout sur mes regrets à ce sujet.

10. Y a-t-il un endroit dans le monde pour lequel vous n’éprouvez aucune attirance ?

Des endroits comme Dubaï ou les Emirats arabes unis m’attirent moins, par peur de m’y ennuyer. J’ai en tête une image de villes ultra-modernes au milieu du désert où la seule activité est la visite des centres commerciaux.

En revanche, ça doit être tout de même tip top pour les photos !

11. Racontez vos projets de voyages pour 2018.

Wahou 2018 c’est loin ! Plus sérieusement, je ne planifie jamais trop en avance un voyage (mon max doit être deux mois). J’ai des projets de voyage, comme tout le monde, après, 2018 ou autre, je ne sais pas. Pêle-mêle : les Cyclades, un railtrip avec Eurorail, l’Islande, aller quelque part en Europe de l’Est – pourquoi pas l’Albanie ou la Bulgarie, retourner en Italie… Pour plus loin, il faut que je réfléchisse et que j’en parle avec mon binôme de voyage (ma meilleure amie).

091217_Sunshine_Blogger_Award_6
Oui, j’adore le train ! 

Les 11 questions auxquelles vous devrez répondre à votre tour

1. Comment avez-vous choisi le titre de votre blog/de votre pseudo ?

2. Avez-vous déjà été déçu(e) par un site, une destination ? Où et pourquoi ?

3. Quel/quelle photographe êtes-vous pendant vos séjours ?

4. A quel moment vous êtes-vous senti mal à l’aise lors d’un voyage ?

5. Quel endroit vous a le plus impressionné ?

6. Comment préparez-vous un séjour ?

7. Quelle est votre plus grosse galère de voyage ?

8. Quelles sont vos petites manies de voyageur ?

9. Qu’est-ce qui vous plait dans le blogging ?

10. Racontez l’anecdote la plus drôle que vous ayez vécue en voyage.

11. A quel endroit reviendrez-vous avec plaisir et pourquoi ?

Et pour répondre à ces 11 questions, je nomme :

8 réflexions sur “J’ai (enfin) répondu au Sunshine Blogger Award !

  1. J’adore cet article ! Réactions en vrac :
    Mon coeur saigne quand je lis pour madère, je compatis ! Je partage tes envies de NZ et Islande. Je partage ton envie d’utiliser le blog comme un book et vitrine de ton travail. J’ai beaucoup aimé les Émirats où il y a bien plus à voir et à faire que du shopping, et je suis en ce moment à Oman qui est encore mieux – fabuleuse destination. J’adore l’histoire du resto portugais.
    Cet article ultra chaleureux donne envie de te connaître !! Vivement qu’on prenne un café un jour ! Et Merci pour la nomination qui me touche beaucoup.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ton commentaire. Madère restera un regret mais bon, je me dis que c’est facile d’y revenir. J’aimerais y faire davantage de randos (je raconterai prochainement celle que j’ai faite), surtout en pleine période de floraison. Tu as bien de la chance d’être au soleil à Oman, j’ai une image bien plus positive de ce pays que les émirats. Le Yémen aussi, qui doit être sublime (Sanaa notamment). C’est terrible ce qu’il s’y passe actuellement.
      Quant au café, ce serait avec plaisir !

      J'aime

  2. Un grand merci pour cette nomination. Je ne publie plus d’article sur ce principe de chaîne, mais je vais tout de même répondre (avec un gros retard) ici aux questions ici même :
    1 – J’ai mis un temps fou, car le cahier des charges de trouver un nom simple, court, raisonnablement simple à retenir, à différencier des autres et dont l’URL est dispo tient du casse-tête. Jusqu’à ce que je tombe sur le chaï, souvenir marquant de mon premier voyage en Inde.
    2 – Non, quasi jamais. C’est parfois différent de ce à quoi je m’attendais, mais je m’adapte. Et préparant peu mes voyages, je ne m’attends pas forcément à grand-chose. Du coup, ça réduit le risque de déception.
    3 – Je passe pas mal de temps à prendre des photos, mais ça n’est pas non plus une obsession. Il y a de nombreuses situations, notamment lors de rencontres, où je ne sors pas l’appareil photo, car je crains que ça ne « gâche » la rencontre. La photo n’est jamais le but premier, même si elle est importante.
    4 – Joker. Ça m’arrive, mais pas suffisamment pour en garder de réels souvenirs.
    5 – Je réponds habituellement à cette question par le nord du Pakistan. Des paysages à tomber, un accueil exceptionnel, bref, les 2 ingrédients parfaits.
    6 – Quasi pas. Un voyage ne m’intéresse pas avant de partir en fait. Et comme je voyage lentement, sans liste de choses à faire, à voir, je n’ai pas besoin de préparer. Devoir m’organiser, préparer quelque chose tient un peu du calvaire pour moi. Je suis faignant et laisse venir 🙂
    7 – Rarement eu de réelles galères. Avoir été drogué puis dépouillé de mes affaires en Indonésie ne fut pas l’expérience la plus heureuse, mais au bout du compte, ça s’est résolu très simplement. Je dirais donc avoir été assez sérieusement malade à Chitral au Pakistan. J’avais perdu 10 kg moralement, étant seul, c’était assez difficile.
    8 – M’asseoir par terre au coin d’une rue et regarder ce qui se passe autour de moi. Parfois durant des heures.
    9 – Au départ, faire quelque chose de mes photos, mais maintenant, c’est davantage raconter des histoires et progresser en ce sens. L’exercice est encore assez compliqué pour arriver à mes fins, mais il me plaît beaucoup.
    10 – Me retrouver assis sur une chaise en plastique à l’avant d’un bangka (bateau) minuscule aux Philippines, me prendre des vagues en pleine tronche des heures durant et avoir les pieds de ma chaise qui pliaient et se vrillaient donc sous moi. Sur le coup, après 10 heures de ça, j’en avais sérieusement ma claque, mais rétrospectivement, je trouve ça assez drôle 🙂
    11 – En Inde ! Je n’ai d’ailleurs de cesse d’y retourner. Le Caire aussi, je suis assez dingue de cette ville. Je dois aimer le bordel, le chaos urbain, car c’est un point commun de ces deux destinations.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.