Escapade à La Rochelle, capitale française du sans voiture

Pour la première fois, « In rando veritas » participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi, concocté avec amour par « Le coin des voyageurs ». Ce mois-ci, c’est Malicyel, du blog « Un pied dans les nuages » qui a choisi le thème, « Escapade sans voiture ». Alors laisse Titine au garage et viens chercher bonheur à La Rochelle, une ville qui claque, avec ses ruelles animées, son patrimoine exceptionnel et ses petits recoins méconnus.

Pour une escapade sans voiture, je ne me voyais pas parler d’un autre lieu que La Rochelle. Parce que cette ville, c’est un peu (beaucoup) une pionnière dans le domaine des mobilités douces et de l’écologie urbaine. Sous l’impulsion de son ancien maire emblématique Michel Crépeau, aujourd’hui décédé, la ville est la première en France à avoir créé un secteur piétonnier, à protéger l’architecture remarquable de son centre ville, à proposer un service de vélos en libre-service (30 ans avant les Vélib !), à instaurer une journée sans voiture… Aujourd’hui encore, la ville poursuit ses efforts pour bouter la voiture hors de l’hyper-centre : réaménagement de la circulation autour du vieux port, bus diester, navettes maritimes électriques pour relier le cœur de ville aux grands parkings relais… Bref, La Rochelle fait figure d’exemple en la matière.

La_Rochelle_1
Plus une seule voiture sur le quai Duperré ni sur le cours des Dames !

Je ne sais pas vous, mais moi, une rue partagée avec les bagnoles, ça ne me donne pas du tout envie de m’y attarder. Trop de bruit. Trop de pollution. Trop de stress. Une impression d’espace public gâché et accaparé par un seul moyen de transport. S’attabler à une terrasse de bar ou de resto, c’est plus sympa dans une rue piétonne. Faire du shopping, c’est plus sympa dans une rue piétonne. Faire des photos, c’est plus sympa dans une rue piétonne. Il y a de la vie dans une rue piétonne, probablement bien plus que dans une rue ouverte à la circulation automobile. A ce propos, et si le sujet vous intéresse, je vous invite à découvrir l’excellent blog d’Olivier Razemon, qui traite des questions de mobilité urbaine.

Alors, La Rochelle, monomaniaque du sans voiture ? Pas seulement ! Au-delà de son attachement constant à ces problématiques de transport, la ville peut s’enorgueillir d’un très riche patrimoine. Avec ses 292 édifices protégés au titre des monuments historiques, elle se classe même dans le Top 3 français, juste derrière Paris et Bordeaux. Je ne vous ferai pas un topo exhaustif de tout ce qu’il y a à voir à La Rochelle. J’en aurais pour plusieurs jours de rédaction et vous auriez un article bien trop long à lire. Non, je vais me focaliser sur ce que j’aime ou j’ai aimé faire là-bas.

La_Rochelle_2

A vrai dire, le choix de la destination tombe assez mal. Il y a un mois, on apprenait que la Tour Saint Nicolas, l’une des deux tours emblématiques du vieux port de La Rochelle, fermait ses portes pour une durée indéterminée. Problèmes de sécurité, de stabilité. C’est donc une visite de La Rochelle amputée d’un monument majeur – et accessoirement de la plus belle vue sur le vieux port qui soit – que je vous propose. Don’t worry (be happy), il reste encore moultes choses à voir le temps d’une escapade à La Rochelle. Voilà pêle-mêle mes coups de cœur et petits plaisirs.

Visiter la 3e tour de la Rochelle : sous les graffiti, des tranches de vie

On a tous en tête la vue du vieux port de La Rochelle surveillé par ses deux tours. Pas de bol pour vous, je préfère la 3e, la Tour de la Lanterne, connue aussi sous le nom de Tour des Quatre Sergents. Certes, on n’y bénéficie pas d’une aussi belle vue sur la ville que du haut de la tour Saint-Nicolas (snif, je remue le couteau dans la plaie) ou de la tour de la Chaîne. En revanche, on y retrouve des traces touchantes de ceux qui y ont été emprisonnés. Sur les vieux murs d’un calcaire tendre, des graffiti, réceptacles des états d’âme des détenus d’alors. Ils étaient français, anglais, espagnols, hollandais, mais surtout désœuvrés et enfermés dans ces salles circulaires à l’entrée d’un port. Escalier, cellules, coursives extérieures portent les stigmates de ce passé de lieu de privation de liberté : témoignages divers et variés allant du simple nom du prisonnier au plus beau des navires, en passant par les motifs de l’enfermement.

Tiens, en parlant de liberté, n’oubliez pas de porter votre regard vers les gargouilles. Vous saluerez de ma part Cabu et Wolinski, dont les visages font désormais parties intégrantes du monument depuis la rénovation de 2015.

La_Rochelle_3
Tour de la Lanterne depuis les remparts

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Flâner dans les rues du vieux La Rochelle

Quitter l’effervescence des quais Valin et Duperré. Passer sous la vieille et belle Tour de l’Horloge et s’enfoncer dans le cœur de ville. Rue du Palais, rue Chaudrier, rue Dupaty, rue Saint-Yon, rue des Merciers, rue du Temple… Elles se ressemblent toutes. De hautes maisons de pierres blanches aux volets clairs, souvent agrémentées d’arcades pour se promener à l’ombre. Certaines sont habillées d’ardoises façon décor de colombage. D’autres portent des ornements sculptés. Une harmonie parfaite qui invite à la flânerie. Profiter des rues piétonnes, des terrasses de café, faire du lèche-vitrine, prendre une crêpe ou une glace en passant. S’émouvoir devant l’Hôtel de ville, ravagé par un incendie en 2013. C’était l’un des plus beaux de France. XVe siècle, petit châtelet en cœur de ville qui retrouve peu à peu son lustre d’antan. S’arrêter aux Halles et acheter les bons produits du terroir. Traverser le canal. Continuer par la rue Saint-Nicolas et ses échoppes attrayantes.

Je me régale de me balader dans ce décor, moi qui habite dans une ville dont les rues restées intactes après la Seconde guerre mondiale se comptent sur les doigts d’une seule main.

La_Rochelle_10

La_Rochelle_11

La_Rochelle_12

La_Rochelle_13

Savourer une mouclade au cours des Dames

A la base, je n’aimais pas les moules. Ça m’écœurait. Jusqu’à ce que je découvre la mouclade. Cette spécialité charentaise associe les moules de bouchot à une délicieuse sauce au curry.

Et si en plus elle est dégustée en terrasse, face aux bateaux du vieux port, devant les badauds, elle n’en est que meilleure ! Vu l’emplacement très prisé des touristes, ce n’est peut-être pas la meilleure mouclade que vous mangerez, mais la beauté des lieux a pour moi une grande importance dans l’appréciation du repas.

Plonger du côté obscur de la force La Rochelle

Il est, derrière une banale façade de la rue des Dames, un lieu un peu spécial resté très confidentiel : le Bunker. Depuis 2013, ce musée retrace l’histoire de La Rochelle pendant la Seconde Guerre mondiale. Sauf qu’il est installé sous terre, dans un authentique bunker construit par l’armée allemande en 1941. Un bunker resté dans son jus pendant de longues décennies, jusqu’à sa découverte en 1982 à l’occasion d’une opération immobilière.

La_Rochelle_14

La_Rochelle_15

La_Rochelle_16
Aidez le Bunker à identifier cet objet !

Ambiance ciment brut et portes blindées en plein cœur de La Rochelle ! Les salles où sont fidèlement reconstituées des scènes d’époque s’enchaînent, avec ce petit côté oppressant des petits espaces clos. L’histoire est retranscrite avec force détails (parfois trop tant il y a de panneaux à lire), et on s’amuse à découvrir les objets de la vie quotidienne à l’époque. Bref, une plongée un tantinet angoissante mais ô combien passionnante, où l’on s’attendrait presque à voir débouler un officier de la Wehrmacht au coin d’une salle !

Boire un verre le long des quais du Gabut

Avec ses façades de bois colorées, le quartier du Gabut nous emmène tout droit en Norvège. Un drôle de petit quartier, récent, joyeux, 100% piéton, où les terrasses de cafés et de restaurants s’alignent le long des quais. Un quartier bordé de trois côtés par les bassins du vieux port et surveillé par l’immense tour Saint-Nicolas, aujourd’hui malheureusement fermée à la visite.

Pour compléter le portrait, je ne peux pas ne pas vous parler de la Belle du Gabut, une guinguette qui s’est installée en lieu et place d’une ancienne friche. Un lieu dédié à la convivialité et à l’échange dans une ambiance « alternative », que je n’ai pas encore eu la chance de découvrir.

La_Rochelle_17

La_Rochelle_18

Admirer la vue sur les tours de La Rochelle depuis la Ville en Bois

Empruntez la passerelle du bassin des chalutiers et vous voilà face à la médiathèque Michel-Crépeau, dans un quartier à l’architecture résolument moderne. C’est ici, depuis les quais, que vous aurez la plus belle vue sur l’ensemble des trois tours qui protégeaient l’entrée du vieux port. C’est aussi d’ici que se trouve le ponton du « passeur », cette petite navette maritime à propulsion électrique qui mène au vieux port sans se fatiguer. Outre son panorama imprenable sur le joyau de l’architecture rochelaise, le quartier assure la transition entre le centre ville et son vieux port et le port de plaisance d’aujourd’hui, aux Minimes.

La_Rochelle_19

La_Rochelle_20

Rêver de bout du monde sans quitter la France

Un tour aux Minimes, le nez face à l’air vivifiant de l’Atlantique, le cliquetis des mâts et les cris des goélands en fond sonore. Les Minimes, c’est le plus grand port de plaisance de France. Gros comme tout le centre ville de La Rochelle ! Des mâts par milliers, qui résonnent comme autant d’invitations au voyage.

Peu après l’immense port de plaisance et la petite plage, filez jusqu’à la pointe des Minimes. Là, dans l’eau, trône une drôle de construction sur pilotis. Face à vous se trouve le phare du Bout du monde, réplique moderne du phare du Bout du monde de tout là-bas, en Terre de Feu, raconté jadis par Jules Verne Le parc attenant à la pointe longe l’Atlantique et constitue une belle balade pour s’oxygéner encore davantage.

Piquer une tête dans l’Atlantique

Ça, c’est plutôt pour vous. Ayant été habituée dès mon plus jeune âge à l’eau chaude, turquoise et translucide du rivage corse, j’ai un peu (beaucoup) de mal à trouver la motivation pour me baigner dans une eau marronnasse. Non qu’elle soit sale ou même polluée. Non, sa couleur, l’Atlantique la doit au sable fin et à la couche de vase vite remuée par le piétinement des baigneurs.

La_Rochelle_21
Châtelaillon-Plage

Le bain dans l’Atlantique, c’est un peu une escapade dans l’escapade. En quelques minutes de train, vous accédez aux plus belles plages des environs : Aytré, Châtelaillon-Plage. La gare d’Aytré se trouve à peine à 20m de la plage, d’où un accès ultra facile pour les Rochelais, qui s’y amassent en nombre dès les beaux jours. A Châtelaillon, la plage est bordée de jolies villas balnéaires qui font tout le charme de la commune.

Et aussi…

Je n’ai pas mentionné deux autres institutions de La Rochelle que sont l’Aquarium et le Musée maritime. Ma dernière visite du premier remonte à Mathusalem et je ne suis même pas sûre d’avoir visité le deuxième. Autant vous dire que je ne suis pas la personne la plus pertinente pour vous en parler.

Si votre escapade dure plusieurs jours, vous pouvez envisager des visites à l’extérieur de La Rochelle. A Rochefort-sur-Mer (accessible par TER), l’Hermione et la Corderie royale sont des incontournables, en attendant la réouverture à la visite de l’extraordinaire maison de Pierre Loti, actuellement fermée pour rénovation. D’autres musées valent le coup d’œil, comme le petit musée des métiers d’autrefois ou le musée de l’Ecole de médecine navale, dont j’ai entendu le plus grand bien. Je ne connais pas les autres musées de la ville mais nul doute qu’ils constituent également de très beaux buts de balade.

Pour une destination plus « nature », la ligne de car 3/3E de la Transdev dessert l’île de Ré toute proche (de 30 minutes à 2h de trajet selon le village desservi).

La_Rochelle_22
La Corderie royale, à Rochefort-sur-Mer

Venir à La Rochelle sans voiture

Au départ de Paris

Depuis la mise en service de la ligne à grande vitesse entre Paris et Bordeaux, le temps de trajet vers La Rochelle s’est considérablement réduit. Comptez entre 2h30 et 3h de TGV depuis Paris Montparnasse.

Pour les plus petits budgets, vous pouvez compter sur les cars low cost, mais cela vous prendra entre 7h30 et 8h.

Au départ de Nantes

Depuis Nantes, le bus low cost est certainement la façon la plus efficace et la plus économique de vous rendre à La Rochelle (entre 2h et 2h 40 le trajet).

Par le train, des liaisons Intercités ou TER relient les deux villes en 2h30.

Au départ de Bordeaux

Là encore, c’est le car low cost qui est le plus rapide. Comptez 2h10 contre 2h30 en moyenne par le train Intercités ou le TER.

La_Rochelle_23

Se déplacer dans La Rochelle sans voiture

Pour faciliter vos déplacements au sein de l’agglomération rochelaise, l’ensemble des services de transport public a été concentrée sous la marque Yélo. Une démarche qui favorise la complémentarité en regroupant, au moyen d’une carte de transport unique, tous les moyens de locomotion disponibles (bus, plusieurs services vélo, TER, bateaux…). Pour les visiteurs de passage, il en résulte néanmoins une belle complexité dans les tarifs.

Le mode piéton reste pour moi la meilleure façon de profiter pleinement des atouts de La Rochelle. Entre les quais qui longent les différents bassins du port, les nombreuses rues piétonnes de l’hyper-centre et les arcades qui protègent des intempéries, il est en effet très agréable et très facile de s’y déplacer à pieds.

Pour rallier des quartiers un peu plus excentrés, la ville a mis en place un service de transport par bateau à propulsion électrique. Au pied de la tour de la Chaîne, le « passeur » relie le Vieux port à la médiathèque et au quartier de l’Aquarium pour 1€ le trajet, alors que le bus de mer dessert le port des Minimes (3€ le trajet). Attention, ces services sont dépendants des horaires de marée.

La_Rochelle_24
Le passeur dans ses œuvres

Le vélo est également une excellente solution pour vous déplacer. Si vous n’avez pas votre propre monture, le service de vélos en libre service Yélo-vélo ou la location de vélos touristiques sont des alternatives efficaces pour profiter des 230 km de pistes cyclables que compte l’agglomération.

Liens utiles

Visiter

Se déplacer

Autres articles sur la région sur le blog

 

Découvre d’autres photos de La Rochelle sur Instagram avec #irvlarochelle.

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager sur Pinterest !

Escapade_La_Rochelle_Pinterest

38 commentaires sur “Escapade à La Rochelle, capitale française du sans voiture

    1. Les premières mesures datent des années 1970 et ça continue ! Dernière révolution en date : bouter les voitures hors du Vieux port, il y a quelques années. Les voies de circulation ont été transformées en voie de bus et en piste cyclable. La ville est superbe, le climat, très ensoleillé (plus que Bordeaux), on respire le bon air de l’Atlantique… As-tu remarqué le drapeau québécois qui se cache dans l’une des photos ?

      J'aime

    1. J’adore cette ville, à tel point que je c’est ici que je fais mon shopping (j’habite en Picardie mais je viens souvent sur La Rochelle car mes parents habitent à quelques kilomètres). Riche patrimoine, climat au top, et une région pleine de charme, avec ses marais un peu partout.

      J'aime

  1. J’aime beaucoup la Rochelle, c’est vraiment une ville magnifique et son cadre est exceptionnel. J’ai l’impression que je l’ai toujours connue piétonne. J’ai du mal à comprendre l’opposition qui existent dans certaines grandes villes pour piétonniser les centres (genre à Lille) car soit disant cela nuirait au commerce. Perso, je ne suis pas très shopping mais si les rues sont piétonnes je suis bine plus enclines à me balader, faire du lèche vitrine et potentiellement acheter quelque chose que si je marche au milieu du bruit et de la pollution des voitures (dans ce cas je suis pressée et je vais tout droit lol)

    Aimé par 2 personnes

    1. Idem pour moi. J’ai plus envie de m’arrêter prendre un verre sur une place piétonne, et c’est pareil pour les boutiques. Quant aux oppositions aux projets piétonniers, je pense qu’elles se basent davantage sur des a priori, des estimations « au doigt mouillé », car je vois rarement passer des enquêtes sur les habitudes des consommateurs. Et les centre-villes continuent leur lente agonie.

      Aimé par 1 personne

    1. Merci ! Cela vaut vraiment le coup de profiter d’un événement pour rester un peu plus longtemps et visiter le coin. Surtout quand c’est dans une ville aussi belle que La Rochelle. J’ignorais qu’un marathon se courait là-bas. Franchement, chapeau de courir sur une si longue distance, j’en serais bien incapable !

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai appris plein de choses dans ton article, merci ! Très bon choix de destination. Je ne suis jamais allée à la Rochelle, mais ça a l’air super (et plein d’histoire 😃). Et c’est vrai que le côté « sans voiture » peut vraiment améliorer le séjour.

    Aimé par 2 personnes

  3. On allait de temps en temps à La Rochelle quand j’étais enfant, mais je ne me souviens que de l’énorme plateau de fruit de mer qu’on commandait à chaque fois.
    Il faudrait que j’y retourne, surtout que le bunker m’intrigue pas mal !

    Aimé par 2 personnes

  4. Ouah! Je ne savais pas pour le coté sans voiture de La Rochelle et pour son patrimoine impressionnant! Je n’y suis pas retournée depuis au moins 15 ans (la dernière fois j’étais enfant) mais tu m’as vraiment donné envie d’y aller surtout que 3h de Paris c’est vraiment parfait pour un week end. Merci pour cet itinéraire bien complet

    Aimé par 2 personnes

  5. Une ville que j’adore mais que je suis loin de connaître aussi bien que toi ! Lors de ma dernière visite, je garde notamment le souvenir d’un admirable coucher de soleil ! Rien que d’y penser, j’ai envie d’y retourner ! Grâce à ton article j’ai appris beaucoup de choses que j’ignorais. Merci pour le partage !

    Aimé par 1 personne

  6. Une ville que j’adore mais que je suis loin de connaître aussi bien que toi ! Lors de ma dernière visite, je garde notamment le souvenir d’un admirable coucher de soleil ! Rien que d’y penser, j’ai envie d’y retourner ! Grâce à ton article j’ai appris beaucoup de choses que j’ignorais. Merci pour le partage !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.