Vacances sportives en solo : j’ai testé l’UCPA

Quelle solution pour passer des vacances sportives quand on est seul(e) ? J’ai poussé la porte d’un centre UCPA et je vous dis tout sur cette vénérable institution, qui vous propose des stages sportifs à petits prix depuis plus de 50 ans.

 

Ça m’a pris comme ça un matin : et si je partais, seule, apprendre le snowboard ? C’est fun le snowboard. C’est stylé. Et puis j’ai envie de savoir si je suis goofy ou regular.
Sauf que voilà, je ne suis encore jamais partie toute seule en vacances. Ça m’angoisse. J’avais un jour entendu parler de l’UCPA. Après avoir quadrillé 15000 fois son site internet, je finis par cliquer sur ce bouton « réserver » qui me faisait de l’œil depuis des semaines. Zou ! C’est parti pour une semaine en Savoie !

Je passe la porte du centre UCPA de Valloire avec des sentiments mêlés, entre l’angoisse de sauter dans l’inconnu et la fierté d’avoir osé partir en solo. Et puis j’ai aimé. Si bien que j’ai renouvelé l’expérience une fois, en été, dans le centre de Serre Chevalier. Et que je n’hésiterais pas une seconde à y repartir si le besoin s’en faisait sentir.

la station de ski de Valloire, en Savoie
Coucou Valloire !

C’est quoi l’UCPA ?

le concept de base de l’UCPA, c’est la vie en collectivité.

L’UCPA, c’est une association née en 1965 sous l’impulsion de Maurice Herzog, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports du gouvernement du Général de Gaulle, et alpiniste de renom. Son objectif est de rendre accessible aux jeunes les activités sportives de plein air. Derrière l’UCPA se cache en fait un réel projet social, éducatif et sportif. L’UCPA s’adresse à des sportifs de tous niveaux, du débutant au niveau expert, de 6 à 55 ans (et oui, il y a – en théorie – une limite d’âge pour participer à un stage UCPA, limite variable selon le stage).

L’association s’est structurée et développée progressivement pour proposer aujourd’hui une très large gamme de séjours sportifs encadrés par des moniteurs professionnels, en France et partout dans le monde.

Moultes activités sportives sont proposées, à la mer, à la montagne, en France, à l’étranger. L’éventail est immense et il faudrait être difficile pour ne pas trouver l’activité de tes rêves !

montagne à Valloire (Savoie)
Pas mal la vue depuis le centre UCPA de Valloire ?

Portrait-robot du stagiaire adulte à l’UCPA

Il ou elle est trentenaire, le plus souvent célibataire. Il vient parfois avec des amis, mais c’est plutôt rare. Généralement, il te ressemble : il aime le sport et séjourne en solo.
Souvent, il travaille dans le milieu médical ou paramédical. Ou dans l’éducation. Il est peut-être fonctionnaire ou ingénieur. Bref, il est issu de la classe moyenne ou de la classe moyenne supérieure.

Beaucoup sont des inconditionnels de l’UCPA et enchaînent les séjours avec l’association (3, 4, 5 voire 6 par an, en France et à l’étranger), attirés par les petits prix et une atmosphère unique.

L’UCPA accueille aussi des groupes de jeunes et des colonies de vacances (que l’on ne croise jamais).

Ça se passe comment, un séjour à l’UCPA ?

L’UCPA propose des séjours « tout compris ». Hébergement, restauration, prêt de matériel, cours, animations, tout est déjà inclus dans le prix. Il n’y a guère que les consommations au bar qui s’ajouteront à la note, payables par une carte rechargeable.
Les vacances UCPA, c’est plus qu’un séjour : c’est un état d’esprit. Ici, on ne recherche pas le confort mais les rencontres et la convivialité. Pas de chichis, l’esprit est clairement « roots ». Les activités « brise-glace » se multiplient et les stagiaires passent assez vite au tutoiement.

Bref, le concept de base de l’UCPA, c’est la vie en collectivité.

UCPA Valloire (Savoie)
Au centre UCPA de Valloire

Les activités sportives

A l’UCPA, tu peux faire tous les sports ou presque ! Tennis, golf, plongée, kayak, ski, voile, VTT, rando, yoga, danse africaine… Près de 80 activités sont au catalogue. Tu peux choisir un séjour centré sur un seul sport, ou varier les plaisirs avec des stages multi-activités. Tu trouveras des stages pour débutants, pour des sportifs aguerris, plus ou moins exigeants physiquement.

Tu seras dans un petit groupe, encadré par un moniteur maison. C’est l’aspect moins connu de l’UCPA. L’organisme a également pour mission de former aux métiers du sport. De nombreux sports. Les moniteurs qui encadrent vos activités sportives sont de vrais pros, à l’écoute de leurs stagiaires et très impliqués. Bref, on est très vite en confiance.

Un autre avantage de l’UCPA, c’est que tu n’auras pas à te préoccuper du matériel. On te prêtera le matos pour toute la durée de ton séjour. Et s’il ne te convient pas complètement, on te le change, ou on modifie les réglages (par exemple si tu te rends compte à mi-séjour qu’en fait, tu es goofy). Et si tu préfères venir avec ton propre équipement, pas de problème !

L’hébergement

Côté hébergement, ce n’est pas le grand luxe. Tu partageras ta chambre avec 3 ou 5 autres stagiaires, peut-être plus. L’équipement est minimaliste et souvent défraîchi : un lit (les draps et les couvertures sont fournis), une salle de bain, et un casier fermé à clé pour déposer les affaires en toute sécurité. C’est quelque peu monacal. Au moins, cela t’incitera à rester peu de temps dans ta chambre et t’obligera à te socialiser.

C’est l’UCPA qui se charge de répartir les stagiaires dans les chambres (non mixtes) et les équipes font ça très bien. En tout cas, je suis toujours bien tombée, et ça m’a très vite rassurée.

chambre à l'UCPA de Valloire
Chambre pour 6 au centre UCPA de Valloire

La restauration

Chaque centre UCPA dispose d’un service de restauration, avec plus ou moins de choix dans les plats selon la taille des centres. Un self service où tu pourras te servir, te re-servir, te re-re-servir à volonté. La qualité des repas peut être inégale d’un centre à l’autre, mais de manière générale, étant habituée à des repas quotidiens au CROUS, j’ai trouvé cela tout-à-fait convenable. Ne t’attends pas à des plats gastronomiques, on reste sur des recettes simples. Si ton activité prend la journée complète, tu auras droit à un petit panier repas préparé avec amour par les équipes en cuisine.

Vie en collectivité oblige, tu es tenu de ramener ton plateau et de nettoyer ta table avant de partir.

Les soirées et animations

Tout séjour digne de ce nom à l’UCPA démarre par la soirée blind test. C’est immuable et commun à tous les centres. C’est surtout une excellente façon de faire connaissance avec les autres stagiaires dans une ambiance sympa et emplie de tricherie et de mauvaise foi. Une bonne entrée en matière en quelque somme.

Après le sport, les animations s’enchaînent avec un rythme effréné : pétanque sur neige, jeu d’apéro, initiation au poker, initiation à la slackline, soirée karaoké… Rien d’obligatoire pour les stagiaires, mais c’est une façon comme une autre de passer le temps ensemble, avant et après le repas du soir. Tout le monde ou presque y va.

Et puis il y a le vendredi soir. Dernière soirée avant le départ. C’est la soirée « dernière chance » ; je pense que tu comprendras pourquoi ce surnom. Une nuit endiablée et épuisante pour finir la semaine en beauté.

Bref, l’ambiance est potache et décontractée, et les animateurs ne ménagent pas leur peine pour égayer tes soirées.

280219_Vacances_sortives_en_solo_5
L’animation du soir au centre UCPA de Serre-Chevalier : danse africaine. Avec spectacle assuré par les stagiaires de la semaine.

Et l’intimité dans tout ça ?

L’intimité ? Oublie ! Le côté dortoir et la dynamique de vie collective qu’implique l’UCPA ne vont aucunement t’aider à finir ton livre seul(e) dans un coin. Il n’y a guère que le jour ou la demi-journée de repos qui te donnera un peu d’air. Pour ma part, j’ai toujours profité de ces moments-là pour m’éclipser du centre et visiter les alentours, seule. Souvent, tu peux tester des activités annexes, organisées par des prestataires extérieurs (donc un coût supplémentaire). C’est comme ça que j’ai passé 2 heures avec Rihanna à Serre Chevalier. Rihanna, elle était très gourmande, mesurait environ 1,60m au garrot et était munie d’une fort belle crinière noire.

Pour le reste de ton temps libre, sauf rares exceptions, tu resteras essentiellement avec tes camarades de chambrée.

Citadelle de Briançon, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO
En plus d’une sortie avec Rihanna, j’ai profité de ma journée de repos pour visiter Briançon

Combien ça coûte ?

Les tarifs sont très variables d’une activité et d’une destination à l’autre. En revanche, le rapport qualité-prix est excellent, notamment sur les activités en France. Une semaine au ski pour 560€ tout compris (hébergement / restauration / matériel / forfaits / cours), avec 4 heures de cours par jour en petits groupes, c’est imbattable !

Le bilan de mes séjours sportifs à l’UCPA

Initiation au snowboard à Valloire, mars 2012

Moi qui avais fait du ski, je découvre cette nouvelle forme de glisse lors d’un stage UCPA à Valloire en mars 2012. Découverte totale pour moi, qui a été bien incapable de savoir dire si je préférais mettre le pied gauche devant ou le pied droit. Résultat, un changement de réglage au milieu du séjour (je me suis rendue compte que ça n’allait pas lors d’un exercice où il fallait faire un petit saut) et me voilà désormais goofy. Il fallait tout reprendre depuis le début, sauf que le moniteur ne pouvait pas refaire les exercices du début rien que pour moi. Résultat, je ne sais toujours pas faire un virage à l’issue de la semaine, mais de peux déjà descendre avec aisance une piste rouge avec la technique de la feuille morte. Beaucoup de chutes, des bleus partout et des genoux endoloris à force de tomber, un certain nombre de galères, mais une petite satisfaction d’avoir ressenti de nouvelles sensations de glisse.

280219_Vacances_sortives_en_solo_7
Groupe de snowboarders heureux

Je me souviens d’un centre relativement petit (on me dit dans l’oreillette qu’il a une capacité de 156 places tout de même), convivial et intimiste. Il est situé au hameau des Clots, à la sortie de Valloire, et le centre station est accessible via une navette. On est hébergé dans des chambres de 6, avec cabine douche, lavabo et sanitaire. L’ambiance a très vite été très sympa et je me suis tout de suite sentie à l’aise.

Bref, bilan mitigé sur le plan sportif au niveau personnel mais une découverte d’une nouvelle activité sympathique (bien que douloureuse au début) et un sentiment plutôt positif sur cette première expérience UCPA.

Tennis à Serre-Chevalier, août 2015

Plusieurs années de pratique en club dans ma jeunesse et quelques échanges de balles de temps en temps : voilà ma pratique du tennis avant ce stage. J’avais pris de mauvaises habitudes sur mes revers, je voulais reprendre quelques cours pour corriger tout cela. J’avais le choix entre plusieurs centres UCPA, mais comme j’avais envie de montagne, je me suis tournée vers Serre Chevalier. Je vais te dire pourquoi ce n’était pas la meilleure option.

Il y a un paramètre que je n’avais pas du tout pris en compte : en altitude, la pression de l’air est différente. Les balles de tennis ne répondent donc pas du tout de la même façon. Nous avons commencé le stage par une petite évaluation de niveau avec des balles pour débutants, complètement molles (elles rebondissent moins). Pas l’habitude. Je ratais tout car je n’avais pas mes repères avec ces balles. J’ai donc atterri dans le groupe des « débutants ou presque », frustrant et humiliant après 4 ou 5 années en club. Les exercices me semblaient donc trop faciles, car j’avais déjà les techniques de base (sauf en revers, que je ne sais faire que lifté). Et puis on a changé de balles. Avec un peu plus de pression, j’ai retrouvé un meilleur jeu. Les deux monitrices étaient super, sympa, pro, donnant de bons conseils. Malgré un début difficile, j’ai peu à peu repris mes marques avec ces balles si difficiles à jouer (des balles normales auraient trop rebondi à 1400 mètres d’altitude). La semaine s’est terminée par une entorse et une victoire finale au tournoi de clôture du stage (notre équipe avait un jeune qui déchirait tout).

Serre-Chevalier, le village de La Salle-les-Alpes
Comme j’ai perdu une partie de mes photos du centre UCPA de Serre Che, je meuble avec une photo du village voisin

Le centre UCPA de Serre Chevalier fait figure de référence dans le milieu. A la mer, il y a Bombannes, à la montagne, il y a Serre Che. C’est un gros centre (341 places à capacité maximale) qui bénéficie d’une excellente réputation au sein de la communauté des habitués de l’UCPA. Pour sa cuisine. Pour ses animations. Pour sa piscine extérieure. Il est équipé majoritairement de chambres pour 4 personnes, avec douche et lavabo, et un sanitaire commun pour 2 chambres.

Je me rallie à l’avis de la communauté UCPA pour dire que ce centre est vraiment top, au niveau des équipements (mmmhhh la piscine) comme de l’animation. Je le conseille vraiment, mais pas sur l’activité tennis pour la raison que je vous ai mentionnée (dommage, les profs étaient super).

280219_Vacances_sortives_en_solo_11
Le centre UCPA de Serre Che et ses animations…

Mon verdict : un rapport qualité-prix imbattable

L’UCPA est une excellente solution pour un séjour sportif en solo, sous réserve que vous ne soyez pas trop timides et que vous n’ayez pas peur de la vie en communauté. Je pense qu’on peut difficilement faire mieux en terme de prix, vu les prestations en retour. Certes, il ne faut pas être top exigeant sur la partie hébergement et restauration ; les stagiaires UCPA viennent pour autre chose : le sport, la convivialité, la fête, la drague (soyez tranquille, je n’ai croisé aucun relou et ne me suis pas fait draguer lors de mes 2 séjours), ou un peu de tout ça mélangé…

L’UCPA accueille des stagiaires qui partagent les mêmes passions et les mêmes centres d’intérêt sportifs, et ça facilite grandement les contacts. C’est pour moi une solution idéale pour passer une semaine de vacances « en solo » tout en étant bien entouré.

Je suis d’un naturel réservé, mais à l’UCPA, je n’ai eu aucun souci pour m’intégrer au groupe. Les habitués donnent très vite les « codes » à celles et ceux qui découvrent le concept, et on se sent très vite dans une grande famille. On peut y nouer très vite des amitiés et se faire des connaissances. Les animations brise-glace et le fait d’être en chambres collectives aident à sortir de son cocon. C’est festif et animé, c’est jeune d’esprit. Un peu soixante-huitard et roots. Celles et ceux qui viennent pour le sport côtoient celles et ceux qui viennent pour le sport ET rencontrer l’amour (c’est à peine caricatural). Je n’y ai rencontré que des gens charmants et avec un bon état d’esprit, ouverts, pas compliqués à vivre. On sent vraiment qu’il y a une « culture UCPA » qui convient à un certain type de personnes, mais pas forcément à tous.

280219_Vacances_sortives_en_solo_12
Dernier soir au centre UCPA de Valloire

En revanche, si vous aimez le confort et/ou que vous avez besoin d’intimité et de tranquillité, ce n’est clairement pas pour vous. Un centre UCPA, c’est avant tout fonctionnel. Pas de déco, ni literie haut de gamme, ni beaucoup d’espace vital pour rester seul de son côté (à moins de se planquer dans des recoins du centre). Il y a quand même, dans certains centres (c’est le cas à Serre Chevalier), d’un espace de calme, où certains stagiaires peuvent se réfugier pour lire ou se reposer à l’abri du bruit.

Pour ma part, j’y reviendrai avec plaisir. Et vous, vous avez déjà tenté l’expérience UCPA ? Si oui, n’hésitez pas à le raconter en commentaire sous cet article.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.