Arlempdes, le premier château de la Loire

La journée avait mal commencé. On avait décidé de faire la tournée de quelques villages classés de Haute-Loire et je me rends compte en chemin que mon appareil photo est resté au gîte. Désolée pour la piètre qualité des photos qui, vous le comprendrez, ont été prises au téléphone.

Le premier village sur notre liste, c’était Arlempdes, 131 habitants et un château, précisément « le premier château de la Loire ».

Aaaahhh les châteaux de la Loire… On s’imagine déjà les dorures et ornements Renaissance, les escaliers à double révolution, les jardins à la française, les intrigues de cour et les monarques à fraise. Mais à Arlempdes, point de ceci. Perché sur son dyke volcanique, c’est une forteresse austère qui vous attend. Sa silhouette domine le village, désert en cette fin août.

SAMSUNG
Le premier château de la Loire ne ressemble pas à un « château de la Loire »

Le village médiéval est rapidement visité. Quelques maisons en pierres volcaniques qui se serrent autour de la forteresse. La porte du château est close, un petit message nous invitant à acheter nos billets d’entrée à l’hôtel voisin. C’était journée gouttes de pluie et calme plat sur le sud de la Haute-Loire. La déco surannée et l’accueil plutôt glacial au resto de l’hôtel nous donnaient envie de fuir, loin de préférence. Ce sont finalement les sandwiches faits maison avalés sur une mini plage de galets en bord de Loire qui nous ont reboostées.

14h. Retour à l’hôtel pour attendre notre guide. Elle est jeune, probablement encore étudiante d’ailleurs. Elle a été géniale. Pro, bonne humeur, échange convivial avec les visiteurs, nous donnant parfois « quartier libre » comme des élèves en sortie scolaire. Nous étions une petite dizaine de personnes à visiter le château.

SAMSUNG
A gauche les anciennes cuisines, à droite le donjon
SAMSUNG
La chapelle, seul vestige reste du château primitif

Il ne reste pas grand-chose du château d’Arlempdes. Un bout de donjon par-ci, des remparts par-là, un corps de logis en ruine et la petite chapelle sur son promontoire. Comme beaucoup de lieux d’hier laissés trop longtemps à l’abandon, ses pierres noires ont été réemployées par les habitants pour bâtir leurs maisons. C’est sombre, un peu lugubre, et on s’imagine sans peine voir un corbeau faire tomber une pierre à nos pieds en se posant sur l’un des murs encore debout. On se dit que même au XVIe siècle, dans sa configuration « pendaison de crémaillère » et après trois siècles de travaux et remaniements permanents, le lieu ne devait pas respirer non plus la joie de vivre.

SAMSUNG
Le vide d’un côté, les hautes tour de l’autre, je crois que c’est suffisamment dissuasif.

Vous allez me dire, quel intérêt de visiter Arlempdes ? Mais le site naturel qui lui sert d’écrin, pardi ! Le château est perché sur son promontoire volcanique, domine de 80 mètres une Loire encore discrète et fait face à une spectaculaire coulée basaltique. L’à-pic côté chapelle est vertigineux et devait décourager les assaillants les plus téméraires. L’accès côté village est plus facile mais l’enfilade de tours défensives rendait toute offensive compliquée.

SAMSUNG
Le château domine un site naturel d’exception

Bref, pour la modique somme de 3,50€, ce serait dommage de se priver du tout premier des châteaux de la Loire (en date de construction et en position géographique), visite qui vous permettra ensuite de briller à la machine à café. Ah oui, au fait, on prononce « Arlende » !

 

Tu as aimé cet article ? Epingle-le sur Pinterest !

Arlempdes_Pinterest

2 commentaires sur “Arlempdes, le premier château de la Loire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.