La Dalmatie partie 2 : un jour à Split, le palais devenu ville

Après avoir découvert les beautés de l’île de Hvar, où nous avions notre camp de base, place maintenant à la Dalmatie « continentale ». Un petit tour en ferry et hop, nous voilà à Split, la « romaine » ! Une ville étonnante, dont le centre ancien est bâti au cœur de l’antique palais de Dioclétien, dont on distingue encore aisément les limites.

020717_Split_le_palais_devenu_ville_1
La Riva, le joli front de mer de Split où il fait bon flâner
020717_Split_le_palais_devenu_ville_2
Deux soldats romains montent la garde au Péristyle

Etape 1 : la découverte

Depuis Jelsa, notre port d’attache sur l’île de Hvar, ce n’est pas très compliqué de rejoindre Split. Nous avons le choix entre un gros catamaran, qui part très (trop) tôt de Jelsa, ou le ferry de la Jadrolinija, qui part moins tôt de Stari Grad. Notre choix s’est porté sur la deuxième solution, parce que zut, c’est les vacances, et que se lever à 5h du matin pour prendre le bateau à 6h n’était pas dans nos plans. On prend donc le bus pour embarquer à Stari Grad.

020717_Split_le_palais_devenu_ville_3
Notre ferry arrive à Split
020717_Split_le_palais_devenu_ville_4
La longue façade régulière intrigue

Deux heures de traversée plus tard, nous voilà enfin à Split, la capitale de la Dalmatie. A première vue, Split ressemble à n’importe quelle ville portuaire croate. De grandes façades de pierres blanches qui se reflètent dans les eaux limpides de l’Adriatique. Et puis, quand on s’approche, on se rend compte qu’il y a quelque chose qui cloche (tiens ça rime !). Une longue façade assez basse, de deux étages, très régulière, entrecoupée de colonnes et, parfois, de portiques un peu plus imposants. Les maisons sont en fait directement insérées dans l’ancienne façade du palais de Dioclétien, donnant un mélange des genres assez surprenant. Rapidement, on est mis dans l’ambiance, où ville antique et ville médiévale s’imbriquent sans vraiment pouvoir se distinguer.

020717_Split_le_palais_devenu_ville_5
Vous les voyez les colonnes incorporées dans les façades ?
020717_Split_le_palais_devenu_ville_6
De plus près, on voit mieux

Etape 2 : l’immersion au IVe siècle

Sur le front de mer, un passage discret nous indique les sous-sols du palais de Dioclétien. On traverse une grande salle sombre habillée de briques et de pierres, aux voûtes soutenues par des dizaines de colonnes épaisses. Dommage, les « marchands du temple » et autres stands d’artistes nous feraient presque oublier l’ambiance « palais antique resté dans son jus ».

020717_Split_le_palais_devenu_ville_7
Plongée dans les sous-sols du palais de Dioclétien

La sortie débouche sur le « Peristil », la place centrale du vieux Split. C’est là que se trouvent les principaux monuments de la vieille ville : la cathédrale, le temple romain, le tétrastyle qui marque l’entrée des appartements privés de Dioclétien, et donc le fameux péristyle. Si vous avez le temps, prenez un verre au café Luxor. Ses coussins rouges et ses plateaux de bois installés à même les marches du péristyle nous invitent à une flânerie…différente !

020717_Split_le_palais_devenu_ville_8
L’impressionnant « Peristil », en plein cœur de la ville
020717_Split_le_palais_devenu_ville_9
Une autre vue de la colonnade
020717_Split_le_palais_devenu_ville_10
La fameuse terrasse du café Luxor !

En continuant tout droit, on arrive jusqu’à la Porte d’or et, au-delà, à la spectaculaire sculpture d’Ivan Mestrović représentant Grégoire de Nin. La tradition veut que quiconque passe devant la statue fasse un vœu en touchant son orteil gauche. On comprend mieux son aspect lustré et bien brillant !

020717_Split_le_palais_devenu_ville_11
Grégoire de Nin tutoie le ciel !
020717_Split_le_palais_devenu_ville_12
L’orteil lustré, devant la Porte d’Or
020717_Split_le_palais_devenu_ville_13
Face à la Porte d’Or, l’ancien cardo

Etape 3 : le balcon sur la ville

Pour mieux se rendre compte des dimensions de l’ancien palais de Dioclétien, rien de mieux que monter tout en haut du campanile de la cathédrale. Si vous êtes sujet au vertige, passez votre chemin ! L’escalier en fer et la hauteur du vide en ont dissuadé plus d’un. C’est donc seule que je monte jusqu’en haut.

020717_Split_le_palais_devenu_ville_14
C’est ici qu’on monte !
020717_Split_le_palais_devenu_ville_15
L’escalier n’est pas donné à tout le monde !

La vue porte à 360 degrés sur la ville, le port, et les collines alentours. Au-delà des traces d’édifices antiques disséminées, ce qui impressionne, c’est le nombre d’habitations comprises dans l’ancienne enceinte du palais ! On estime aujourd’hui à 900 le nombre d’appartements. Ça donne l’échelle des dimensions du bâtiment du IVe siècle (environ 215 mètres sur 180) ! Du haut, hormis côté ouest, on distingue très bien les limites de l’ancien palais.

020717_Split_le_palais_devenu_ville_16
Vers le nord, on distingue encore très bien le mur d’enceinte du palais.
020717_Split_le_palais_devenu_ville_17
Idem côté est !
020717_Split_le_palais_devenu_ville_18
Au sud, l’ancienne façade du palais a été parfois débarrassée de ses habitations

Etape 4 : l’escapade en terre vénitienne

Parlons-en du côté ouest ! Après avoir déambulé dans les ruelles du Split « intra-muros », empruntons l’ancien decumanus et passons sous la Porte de Fer pour accéder aux anciens faubourgs vénitiens. On passerait presque à côté du joli palais Cipriani, qui arbore une magnifique baie à six arches, tant la rue est étroite. C’était pourtant l’un des principaux points de passage à la Renaissance.

020717_Split_le_palais_devenu_ville_19
L’élégante Pjaca, un lieu très animé avec toutes ses terrasses de cafés

D’élégantes bâtisses bordent la place Narodni (plus connue à Split sous le nom de « Pjaca »). Les façades se colorent, certaines arborent des baies ouvragées, à l’instar des palais de la Sérénissime. La domination vénitienne a duré plus de trois siècles, logique que l’on retrouve ce style architectural si caractéristique en divers lieux de la vieille ville. L’allure se fait encore plus italienne quand on arrive aux Procuraties (aka place de la République). Une belle place bordée de trois côtés par des bâtiments de style néo-Renaissance d’un rouge éclatant. La création n’est pas très ancienne (milieu du XIXe siècle), mais le charme opère.

020717_Split_le_palais_devenu_ville_20
Les Procuraties (place de la République), d’inspiration italienne

La montre tourne et c’est déjà l’heure de reprendre le ferry pour rejoindre notre île de Hvar. Au passage, on se pose 5 minutes sur la place aux Fruits, « Voćni Trg » en serbo-croate (ne me demandez pas comment ça se prononce !), pour admirer l’ancienne tour de fortification vénitienne et les maisonnettes aux volets verts.

020717_Split_le_palais_devenu_ville_21
Gros succès pour la petite place aux fruits, noire de monde !
020717_Split_le_palais_devenu_ville_22
Sur la place, une ancienne tour de fortification vénitienne

Ce que je retiens

On se laisse facilement emporter par le charme et l’originalité de cette ville forgée par des siècles d’histoire. Une ville-palais, ou un palais-ville, on ne sait plus trop. Un patrimoine riche, reconnu par le classement de la ville à l’Unesco. J’ai aimé me balader dans les ruelles animées, entre décors antiques et joyaux discrets. Une ville riche de multiples influences, à la fois très croate et très internationale.

020717_Split_le_palais_devenu_ville_23

6 réflexions sur “La Dalmatie partie 2 : un jour à Split, le palais devenu ville

  1. Un beau souvenir pour moi ! Je ne me souviens pas de tout. J’ai surtout retenu la chaleur épouvantable qui régnait cette année-là et la « course à l’ombre ». En descendant du car climatisé, nous filions tout de suite à l’ombre !
    Merci pour ce beau reportage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s