Découverte de la réserve naturelle de Scandola

Un petit tour en mer, ça vous dit ? Aujourd’hui, c’est cadeau, je vous offre un tour dans un lieu d’exception : la réserve naturelle de Scandola. Joyau du littoral corse, la réserve s’étend entre terre et mer sur une superficie de 1919 hectares. Gérée par le parc naturel régional de Corse, elle présente des paysages d’origine volcanique spectaculaires et colorés et une faune extrêmement riche. Ses espèces emblématiques ? Le balbuzard et le corail rouge.

110317_decouverte_de_la_reserve_naturelle_de_la_scandola_1
Rochers acérés et végétation basse caractéristiques de la partie terrestre de la réserve

Cap sur la réserve

Plusieurs prestataires proposent des visites en bateau de la réserve, principalement au départ des ports d’Ajaccio, Sagone, Cargèse, Porto et Calvi. Privilégiez les bateaux plus petits, ils sont plus conviviaux et permettent d’accéder à des petits passages étroits (au prix de moult manœuvres). Pour ma part, j’avais embarqué à Sagone à bord du Senino, de la Nave Va.

110317_decouverte_de_la_reserve_naturelle_de_la_scandola_2
Cargèse « la grecque » et ses deux églises qui se font face

Mis à part deux escales express pour embarquer des passagers, le bateau file tout droit vers la réserve. A partir du golfe de Porto et au cœur de Scandola, la roche devient clairement rouge. Ici, les couleurs sont franches, le bleu profond de la Méditerranée contraste avec la lumineuse île de Gargalo et le maquis tout en nuances de vert.

110317_decouverte_de_la_reserve_naturelle_de_la_scandola_3
L’île de Gargalo, au cœur de la Scandola

En longeant les côtes, on espère apercevoir le roi de la réserve, aka le balbuzard. Ou au moins son nid ! Le paysage alterne entre montagnes de porphyre rouge déchiquetées et orgues basaltiques sombres. On se met à frissonner quand le bateau s’engage dans un étroit passage sous la roche, ne laissant que quelques centimètres de chaque côté entre l’embarcation et la paroi (je vous avais dit qu’il valait mieux prendre les petits bateaux !).

110317_decouverte_de_la_reserve_naturelle_de_la_scandola_4
Moment frissons : le bateau frôle les parois !

Bref, on en prend plein les yeux pendant toute la balade ! Pas étonnant que l’UNESCO ait classé la réserve de Scandola, les calanche de Piana et l’ensemble du golfe de Porto au titre du patrimoine mondial de l’humanité.

110317_decouverte_de_la_reserve_naturelle_de_la_scandola_5
La Lune s’invite au-dessus de l’île de Gargalo

L’escale à Girolata

Après avoir fait le tour de la réserve, l’escale incontournable, c’est Girolata. Sa proximité avec Scandola en fait LE village de la pause déjeuner de TOUS les bateaux de promenade. Si bien que, malgré son isolement (le village n’est accessible qu’à pieds ou en bateau !), le hameau est bondé en pleine saison.

110317_decouverte_de_la_reserve_naturelle_de_la_scandola_6
Girolata… la pause déjeuner n’est pas loin !

Un petit tour dans le village permet d’accéder à de jolis points de vue sur le fort de Girolata et le golfe. Devant l’immensité du golfe, sans autre trace humaine que ce petit hameau, on se demande comment font les 15 habitants permanents pour vivre dans un lieu si loin de tout !

110317_decouverte_de_la_reserve_naturelle_de_la_scandola_7
Au cœur du hameau de Girolata

Le petit truc en plus

Le petit truc en plus, c’est la baignade au pied des calanche de Piana, un moment de plénitude sous les falaises vertigineuses. Les eaux y sont si limpides que l’on voit les oursins accrochés à leurs rochers, à plusieurs mètres de profondeur. Le bateau s’arrête dans une petite crique loin des autres plaisanciers, histoire de profiter d’un maximum de tranquillité.

110317_decouverte_de_la_reserve_naturelle_de_la_scandola_8
Alors ? Vous le trouvez comment notre coin de baignade ?

Puis c’est le retour à Sagone, de belles images plein la tête et la satisfaction d’avoir profité d’un sanctuaire naturel exceptionnel. Un dernier regard vers la tour génoise de Sagone et c’est déjà le moment de mettre pied à terre.

110317_decouverte_de_la_reserve_naturelle_de_la_scandola_9
La tour génoise de Sagone. On a quitté les roches rouges pour des tons plus « classiques ».

En savoir plus

110317_decouverte_de_la_reserve_naturelle_de_la_scandola_10
Pas de doute, ce sont bien des roches volcaniques ! Orgues basaltiques dans la réserve de Scandola.

2 réflexions sur “Découverte de la réserve naturelle de Scandola

    1. C’est vraiment superbe ! Je l’ai fait deux fois et demi (une fois, une équipe de tournage de Reportages était venue sur notre bateau, on avait eu droit à une deuxième visite dans la réserve !). Si tu as l’occasion, privilégie vraiment les plus petits bateaux.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s